France. Une plainte déposée contre le prince héritier saoudien en France avant sa visite à Paris

cameroun24.net Jeudi le 28 Juillet 2022 Société Imprimer Envoyer cet article à Nous suivre sur facebook Nous suivre sur twitter Revoir un Programme TV Grille des Programmes TV Où Vendre Où Danser Où Dormir au Cameroun
Deux organisations non gouvernementales (ONG) ont déposé une plainte à Paris contre le prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane Al Saoud en raison de l'assassinat du journaliste Jamal Khashoggi, a fait savoir l'AFP se référant à l'avocat des associations.

ADS

Selon l'agence, les associations Democraty for the Arab World Now et Trial International l'accuse d'être "un complice de la torture et de la disparition forcée de Khashoggi au consulat saoudien à Istanbul le 2 octobre 2018". Elles affirment que Mohammed ben Salmane "ne bénéficie pas de l'immunité de poursuite car, en tant que prince héritier, il n'est pas chef d'État".

La plainte a été déposée ce jeudi matin auprès du doyen des juges d'instruction du tribunal judiciaire de Paris. Cela entraîne d'habitude l'ouverture d'une information judiciaire et la désignation d'un juge d'instruction, précisé l'AFP. Selon l'avocat des ONG, "les juridictions françaises sont compétentes pour ouvrir une information judiciaire à l'encontre de tout suspect qui se trouve sur le territoire national au moment où la plainte est déposée".

Mohammed ben Salmane arrive ce jeudi à Paris où il sera accueilli par Emmanuel Macron à l'Élysée pour un dîner de travail. Selon les médias, les livraisons supplémentaires d'hydrocarbures en Europe seront au centre des discussions.

Le journaliste saoudien Jamal Khashoggi, connu grâce à ses articles critiquant la politique de Riyad, séjournait aux États-Unis depuis 2017 et travaillait pour le quotidien Washington Post. Le 2 octobre 2018, il a été porté disparu après une visite au consulat général de son pays à Istanbul. Le 20 octobre 2018, les autorités saoudiennes ont annoncé que Jamal Khashoggi avait été tué dans le bâtiment de la mission diplomatique en raison d'un conflit. La communauté internationale a condamné ce crime et a appelé Riyad à organiser une enquête transparente.

Le verdict final dans l'affaire du meurtre de Jamal Khashoggi a été annoncé le 7 septembre 2020 en Arabie saoudite. Cinq personnes ont été condamnées à vingt ans de prison, une autre à dix ans et encore deux à sept ans. Les noms des condamnés n'ont pas été révélés.

TASS

ADS

 

ADS

ADS

Les plus récents

Rechercher un article

ADS