Cameroun - Santé. Vente de boissons éclaircissantes : Le ministre de la Santé Publique, Manaouda Malachie met en garde les opérateurs du secteur

cameroun24.net Jeudi le 11 Aout 2022 Société Imprimer Envoyer cet article à Nous suivre sur facebook Nous suivre sur twitter Revoir un Programme TV Grille des Programmes TV Où Vendre Où Danser Où Dormir au Cameroun
Dans un communiqué parvenu à la rédaction de cameroun24, le patron du ministère de la Santé, annonce des mesures contre les opérateurs de ce secteur ne disposant pas d'agrément.

ADS

Le reportage sur les boissons éclaircissantes dangereuses pour la santé de ses consommateurs, diffusé sur les antennes de la chaine française France 24, continue  de faire des vagues au Cameroun.

Le ministre de la Santé Publique, Manaouda Malachie , déconseille ces produits aux consommateurs et demandent aux régulateurs de ce secteur de se joindre à lui pour l'assainir :

Lire aussi : Vente de boissons éclaircissantes : Nourane Foster menacée d'être jetée en prison

«Faisant suite à la diffusion dans un média étranger, d'un reportage devenu viral sur les réseaux sociaux, présentant des boissons dites « embellissantes » qui seraient importées et vendues par certains opérateurs économiques camerounais qui attestent, en lieu et place des experts en la matière, de l'innocuité de ces boissons.

Le Ministre de la Santé Publique, le Dr MANAOUDA Malachie informe l'opinion publique que les substances contenues dans ces boissons telles : le glutathion et l'alpha arbutine, comme évoqués dans ledit reportage, sont des substances vénéneuses dont l'importation, l'exploitation, la vente, l'achat et l'emploi sont encadrées par la loi n°90-035 du 10 août 1990 portant exercice et organisation de la profession de pharmacien.

A cet effet, les contrevenants aux dispositions de ladite loi, s'exposent aux sanctions prévues par la réglementation en vigueur.

Dans le cas d'espèce, il fait observer que les Promoteurs des produits clairement identifiables dans le reportage susmentionné ainsi que d'autres qui manipuleraient ces substances dangereuses, ne sont pas connus de son département ministériel, qui est pourtant le seul compétent, à délivrer une autorisation en la matière.

En tout état de cause, des dispositions sont prises pour le contrôle des structures qui se livrent à ces activités préjudiciables à la santé des populations et les sanctions exemplaires seront certainement prises sans complaisance.

Aussi, en faisant observer que les données scientifiques ne permettent ni de soutenir les allégations marketing contenues dans ce reportage, ni d'en garantir la sécurité d'usage, le Ministre de la Santé Publique en appelle à la responsabilité et à la vigilance des populations qui doivent s'abstenir de consommer de telles boissons susceptibles de nuire gravement à leur santé.

Le Dr MANAOUDA Malachie, invite instamment la Société Camerounaise de Dermatologie et de l'Ordre National des Pharmaciens, à prendre formellement et fermement position, en se joignant à lui pour assainir ce secteur vital pour notre santé.»
, écrit le Dr Manaouda Malachie, le 10 Août 2022.

La principale victime, l'honorable Nourane Foster, a déjà annoncé la fermeture de ses agences au Cameroun, son collègue au Parlement et chef de son parti, Cabral Libii, qui accuse le ministre de  la Santé Publique s'être laissé influencé par le "Laboratoire France 24", a annoncé des poursuites devant le Tribunal Administratif, pour faire annuler sa décision.


Ange NGO

ADS

 

Lire aussi : Rétropédalage : Les promoteurs du «Made In Cameroun» font plier le ministre de la Santé
Lire aussi : Le ministre de la Santé Publique, Manaouda Malachie, accusé par des entrepreneurs du Made In Cameroun de vouloir tuer leur filière

ADS

ADS

Les plus récents

Rechercher un article

ADS