USA. Affaire Liyeplimal: L'honorable Cabral Libii et Emile Parfait Simb poursuivis par la justice américaine

cameroun24.net Mercredi le 29 Juin 2022 Société Imprimer Envoyer cet article à Nous suivre sur facebook Nous suivre sur twitter Revoir un Programme TV Grille des Programmes TV Où Vendre Où Danser Où Dormir au Cameroun
Le député camerounais et près d'une centaine de personnes ont été inculpé par un tribunal américain dans une affaire d'escroquerie par Cryptomonnaie, a appris cameroun24.

ADS



Le patron de GIT, promoteur de Liyeplimal qui émet le limocoin une cryptomonnaie utilisée par des milliers d'utilisateurs à travers le monde, Emile Parfait Simb, ainsi que plusieurs autres de ses mandataires ont été inculpés le 23 juin dernier par un tribunal américain.

Il est reproché à ces derniers d'avoir organisé une escroquerie en bande organisée par cryptomonnaie, lit-on dans l'acte d'inculpation que brandissent les avocats des plaignants.

Lire aussi : Arrestation à Douala du magna camerounais de la cryptomonnaie Émile Parfait Simb

Il faut noter que plusieurs plaintes avait été déposé contre les promoteurs de Liyeplimal, au Cameroun, au Ghana, au Canada et aux États-Unis par plusieurs souscripteurs à cette cryptomonnaie qui ne sont plus payés.

Le promoteur Émile Parfait Simb, avait été arrêté au Cameroun, puis relâché une semaine plus tard avant de s'envoler pour la Russie via Bangui.

Ses soutiens affirment qu'il s'agit d'une chasse aux sorcières orchestrés par l'occident, notamment les américains qui ont peur de voir le dollar ne plus être utilisé comme monnaie de référence dans le commerce international.

Le nom du député du PCRN, l'honorable Cabral Libii, ayant encouragé à plusieurs reprises l'utilisation du limocoin, ou encore de la femme politique et activiste Natalie Yamb, proche de la Russie sous sanctions actuellement, accrédite leur thèse selon eux.

En attendant l'ouverture du procès, le camp de l'accusation dont la tête de proue est une camerounaise vivant au Canada et un lobbyiste installé aux États-Unis, crie déjà victoire.

Nathalie Yamb a déjà réagit en indiquant qu'il s'agissait un harcèlement de ses détracteurs qui ne supportent pas son combat de botter la France et l'occident hors de l'Afrique.

Didier CEBAS K.

ADS

 

ADS

ADS

Les plus récents

Rechercher un article

ADS