Cameroun : La traque des agents fictifs de l’Etat est lancée par le Minfi

Cameroun - Gouvernance. Cameroun : La traque des agents fictifs de l’Etat est lancée par le Minfi

| Nous suivre sur facebook | Nous suivre sur twitter |

Une opération de comptage physique du personnel démarre dans quelques jours, dans les banques, sur toute l’étendue du territoire. Elle va durer trois mois lit-on dans les colonnes du quotidien gouvernemental.



Dès la fin de ce mois, les personnels de l’Etat devront se faire identifier dans le cadre de l’opération de comptage physique des personnels de l’Etat (Coppe). C’est le ministre des Finances (Minfi), Louis Paul Motaze, qui le fait connaître dans un communiqué publié lundi dernier. Le Minfi indique que cette opération s’inscrit dans le processus de rationalisation de la dépense salariale. Dans les détails, on apprend des sources crédibles au Minfi que la phase de collecte des données se fera pendant trois mois. Sont principalement concernés les agents publics en activité ayant perçu au moins un salaire comme tel entre janvier et mars 2018. Aux agents du Minfi et du Minfopra qu’ils trouveront dans leurs agences bancaires, les agents de l’Etat devront fournir un certain nombre de pièces. Il s’agit d’une demi photo 4x4, une photocopie de la Cni, une photocopie de l’acte de recrutement, une photocopie du dernier acte de reclassement ou d’avancement, l’original d’une attestation de présence effective signée par l’autorité compétente, une photocopie de l’acte de nomination (s’il occupe un poste de responsabilité).

Pour cette nouvelle opération qui survient un peu plus de dix ans après la dernière, un sous-comité de dénonciations a été mis sur pied. Un box sera disponible dans chaque point de comptage pour permettre aux citoyens de retirer une fiche à remplir et la glisser en toute discrétion. Les citoyens désireux de dénoncer les agents fictifs pourront également appeler ou faire des sms aux numéros de téléphone 242 94 2413 ou 663 17 01 04. Il est également possible d’adresser un courriel à l’adresse denonciation.coppe2018@minfi.cm. Le Coppe 2018 est l’une des mesures qui rentre dans le cadre de la rationalisation des dépenses de l’Etat. Il est globalement question de combattre le phénomène de fonctionnaires fictifs. Plusieurs autres mesures seront implémentées pour parvenir à ce dessein de réduction du train de vie de l’Etat. Le président de la République l’a encore rappelé en juin 2017, lorsqu’il donnait les pistes à suivre pour la préparation du budget 2018.

Aïcha NSANGOU

Société

Lire aussi