Sénégal. Condamnation d'Ousmane Sonko: Des manifestations au Sénégal ont fait neuf morts

cameroun24.net Vendredi le 02 Juin 2023 Société Imprimer Envoyer cet article à Nous suivre sur facebook Nous suivre sur twitter Revoir un Programme TV Grille des Programmes TV Où Vendre Où Danser Où Dormir au Cameroun
Au moins neuf personnes sont mortes lors des manifestations qui ont débuté au Sénégal suite à la condamnation du chef de l’opposition sénégalaise, Ousmane Sonko.

ADS

C’est ce qu’a fait savoir ce vendredi le site Senego, se référant au ministre de l’Intérieur du pays, Antoine Diome.

Il a également annoncé que l'accès aux médias sociaux serait restreint.

Le tribunal pénal de Dakar a condamné jeudi Ousmane Sonko. Selon l'accusation, le politicien se serait livré à des actes sexuels avec Adji Sarr, une jeune employée d'un salon de massage âgée de moins de 21 ans à l'époque des faits. Toutefois, le tribunal a rejeté les accusations de viol et de menaces de mort qui pesaient sur M. Sonko. Outre le politicien, la propriétaire du salon, accusée d'incitation à la débauche, a également été condamnée à deux ans de prison. Toutefois, le tribunal l'a acquittée des accusations de complicité de viol. Les deux accusés ont également été condamnés à une amende de 600.000 francs CFA (environ 900 euros) chacun et à verser conjointement 20 millions de francs CFA (environ 30.000 euros) à la plaignante en guise de réparation pour préjudice moral. Selon le portail d'information sénégalais Seneweb, cette condamnation empêche le chef de file de l'opposition de se porter candidat aux élections présidentielles sénégalaises de février 2024.

avec TASS

ADS

 

ADS

ADS

Les plus récents

Rechercher un article

ADS

ADS