Can 2019. Crise à la Fecafoot : La Fifa veut sauver la Can 2019

Guy Nsigué | Kamerfoot Samedi le 24 Juin 2017 Sport Imprimer Envoyer cet article à Nous suivre sur facebook Nous suivre sur twitter Revoir un Programme TV Grille des Programmes TV Où Vendre Où Danser Où Dormir au Cameroun
La FIFA qui vient de convoquer les parties en conflit pour le 10 juillet prochain à Conakry veut en réalité sauver la Can 2019 dont la phase finale est programmée au Cameroun au mois de février 2019. La position de la confédération africaine de football (CAF) est sans ambages, pas de comité local d’organisation de la Can 2019 (COCAN) et pas de Can au Cameroun tant que la Fecafoot n’a pas à sa tête un exécutif légal.

ADS

 



Pour tenter de résoudre la crise qui secoue le football Cameroun, l’instance faitière du football mondial vient d’informer les parties que la réunion de conciliation est programmée finalement pour le 10 juillet prochain à Conakry en Guinée. Le choix du pays pour accueillir les protagonistes suscite moult interrogations. La FIFA qui est à quatre rendez-vous pour la même affaire se perd finalement dans ses manigances. Quelle idée d’aller resoudre la crise du football Cameroun à Conakry ?

 Le comité d’organisation de la Can 2019 (COCAN) aurait dû être mis en place depuis plusieurs mois maintenant. Le ministre des sports et de l’éducation physique Pierre Ismaël Bidoung Mkpatt a d’ailleurs avec l’assentiment des ‘’responsables’’ de la Fecafoot procédé à la désignation des personnalités devant faire partie du COCAN 2019. Mais mal leur en a pris puisque le nouvel exécutif à la tête de la confédération africaine de football a envoyé un courrier au gouvernement camerounais pour leur dire que la Fecafoot n’a pas de dirigeants en ce moment et que pour cette raison, la CAF n’a pas d’interlocuteur au Cameroun. Pour les mêmes raisons, la CAF vient de renvoyer pour la troisième fois son voyage d’inspection des stades qui vont abriter la prochain CAN. Face à cette situation, la FIFA qui soutient mordicus Tombi A Roko Sidiki veut dans l’urgence trouver une solution à la crise à la Fecafoot. C’est ce qui justifie cette réunion programmée dans la précipitation à Conakry. Mais connaissant les principaux acteurs de cette crise, il y a fort à parier que cet autre rendez-vous va accoucher d’une souris. Mais n’allons pas très vite en besogne parce qu’en football, les alliances se nouent et se dénouent au gré des intérêts, attendons donc de voir.

 

 

 

Facebook

ADS

Les plus récents

Cameroun24 Sur Facebook

Rechercher un article

ADS