Cameroun - Transports. Des permis de conduire dans le transport inter-urbain suspendus

cameroun24.net Vendredi le 25 Octobre 2019 Société Imprimer Envoyer cet article à Nous suivre sur facebook Nous suivre sur twitter Revoir un Programme TV Grille des Programmes TV Où Vendre Où Danser Où Dormir au Cameroun
Une décision du ministre des Transports sanctionne des conducteurs convaincus des infractions d’excès de vitesse, mauvais dépassement, surcharge, refus d’obtempérer relate CT.

ADS

Le combat contre les accidents de la circulation prend une nouvelle tournure. Le ministre des Transports vient de suspendre les permis de conduire de 24 chauffeurs pour une durée allant de trois mois à un an. Dans un communiqué signé le 21 octobre dernier, Jean Ernest Ngalle Bibehe dévoile les identités des mis en cause et les motifs de leur sanction. Ainsi, dans le cadre de la campagne spéciale de prévention et de sécurité routières lancée pour la période du mois d’août à septembre 2019, dix-neuf conducteurs de véhicules ont été pris en infraction d’excès de vitesse, par les radars de la gendarmerie nationale, aux-lieux dits Mantem et Dibamba dans la région du Littoral. Les contrevenants roulaient à une vitesse de 20km/h au-dessus de la vitesse limite sur ces tronçons. Ils écopent aussi de la suspension de leurs permis de conduire pour une durée de trois mois. 

Toujours dans le lot des suspensions, le permis d’Aboubakar Djama, chauffeur de bus à la compagnie de transport interurbain Transcam a été suspendu pour une durée de six mois. Le communiqué indique qu’il a été pris en infraction de surcharge lors d’une campagne spéciale de contrôle des usagers de la route au respect des règles du Code de la route. Roland Asanji Mbah Mbaku, conducteur d’un véhicule de tourisme pris en infractions d’excès de vitesse et de mauvais dépassement n’aura pas droit à l’usage de son permis pendant six mois, lui aussi.
Les résultats des enquêtes ouvertes suite aux accidents de la circulation ont également conduit à des suspensions de permis. Suite à l’accident de circulation survenu le 1er juillet 2019, sur la route nationale N° 3 au lieu-dit Boumnyebel, des manquements graves aux règles de la circulation routière ont été relevés à l’encontre de Grégoire Ndzie, conducteur du véhicule à l’origine de l’accident. Son permis de conduire est suspendu pendant une année. Dans la même veine, le permis de William Simo Miafontsa a été suspendu pour une durée de trois mois avec sursis pendant six mois. Conducteur d’un camion semi-remorque, il est accusé d’être à l’origine de l’accident de la circulation survenu le 30 août 2019 sur la route nationale N° 10, dans la localité de Meyo par Awae. Neuf autres conducteurs de véhicules ont été interpellés pour excès de vitesse et pour refus d’obtempérer. Ces derniers sont invités à payer une amende au Trésor public dans un délai de quinze jours.   

Le communiqué du ministre des Transports précise qu’au cours de la période de suspension, les mis en cause sont interdits de toute activité de conduite automobile. Le ministre invite par la même occasion les usagers de la route à se conformer scrupuleusement et en toute circonstance aux règles de la circulation routière afin de réduire au maximum le nombre d’accidents sur l’ensemble du réseau national. 
 

Carine Tsiele

 

Facebook

ADS

Les plus récents

Cameroun24 Sur Facebook

Rechercher un article

ADS