Cameroun - Faits divers. Des violences inter-ethniques enregistrées dans la ville de Sangmelima au Cameroun

cameroun24.net Jeudi le 25 Mai 2023 Société Imprimer Envoyer cet article à Nous suivre sur facebook Nous suivre sur twitter Revoir un Programme TV Grille des Programmes TV Où Vendre Où Danser Où Dormir au Cameroun
Le décès d'un autochtone serait à l'origine du conflit qui a vu les boutiques d'allogènes Bamoun et Bamilékés vandalisés, a constaté cameroun24.

La ville de Sangmelima a été hier le théâtre de violents affrontements entre les populations autochtones Bulu et des allogènes Bamun et Bamilékés. Les premiers accusant les second d'être à l'origine du décès d'un des leurs.

En effet, selon les témoignages recoupés sur place, le sieur Boulme Arsène âgé de 32 ans, malade, avait été conduit chez un guérisseur Bamun pour recouvrer la santé.

Après plusieurs jours de soins non fructueux, le guérisseur demande de le transporter à l'hôpital où il trouvera la mort quelques heures seulement après son admission. Les médecins vont diagnostiquer une anémie sévère.

Sa famille va alors informer ses proches de son décès, qui vont par la suite alerter leur communauté. Celle-ci va organiser une chasse à l'homme allogène dans la ville, vandalisant et pillant les biens d'honnêtes citoyens.

Le gouverneur venu d'Ebolowa, la capitale régionale, fera une descente surplace pour calmer la population. Il va annoncer l'ouverture d'une enquête et traduction d'éventuels coupables devant les tribunaux.

Pour le moment l'accalmie est revenue dans la ville. Mais on note le départ de plusieurs allogènes qui quittent la ville à cause de l'insécurité et la perte de leurs moyens de subsistances.

Les précédents émeutes similaires dans la ville de Sangmelima étaient restés impunies. Ce qui encourage la population autochtone locale à recommencer, pensent plusieurs experts.

Ange NGO

 

Les plus récents

Rechercher un article