Georges Mahou Nguimbous: « La nouvelle société de collecte des ordures ménagères a déjà signé le marché »

Cameroun - Environnement. Georges Mahou Nguimbous: « La nouvelle société de collecte des ordures ménagères a déjà signé le marché »

| Nous suivre sur facebook | Nous suivre sur twitter | Revoir un Programme TV | Grille des Programmes TV | Où Vendre au Cameroun | Où Danser au Cameroun | Où Dormir au Cameroun |

Georges Mahou Nguimbous, chef du service environnement et hygiène à la Communauté urbaine de Yaoundé au micro de CT.

En décembre, notamment pendant la période des fêtes, on a constaté une accumulation des ordures ménagères dans les marchés et les points de ramassage. Y a-t-il un souci entre la CUY et Hysacam?

On ne saurait parler d’un souci dans le cadre du partenariat Communauté urbaine et Hysacam et qui serait à l’origine de l’accumulation des déchets. Le problème est d’ordre technique. Nous sommes dans une période de grosse production de déchets aussi bien au niveau des ménages qu’au niveau des commerçants. Cette situation a été maîtrisée pendant la période de Noël. Malheureusement dès le 27 décembre 2018, Hysacam a eu un problème de ravitaillement en carburant dû à un souci dans la chaîne d’approvisionnement de la SCDP. C’est donc un souci exogène à l’entreprise. Hysacam utilise en moyenne 10 000 litres de carburant en trois jours. Quand vous avez une rupture de cette envergure, cela entraîne des désagréments. C’est ce qui explique cette accumulation des ordures ménagères à laquelle vous faites allusion. La situation est en train de revenir à la normale.

Certaines sources font état de pourparlers pour l’engagement d’une nouvelle société de collecte d’ordures ménagères pour la ville de Yaoundé. Qu’en est-il exactement?

Il ne s’agit plus des pourparlers. Le délégué du gouvernement l’a annoncé à plusieurs reprises. On dit souvent que la monotonie est l’ennemie de l’évolution. Quand on fait les mêmes choses tous les jours, on n’a pas un étalon de comparaison qui permet d’effectuer un saut qualitatif. Le fait d’avoir un challenge vous permet de vous remettre en cause et d’apporter le meilleur de vous-même. Ceci ne veut pas dire que Hysacam n’est pas performante. L’autre facteur est lié à l’extension exponentielle de la ville de Yaoundé qui entraîne une croissance démographique. Selon certaine sources, cette population est estimée aujourd’hui à 3,5 millions d’habitants. Hysacam fourni des efforts pour travailler dans toute la ville et en périphérie. Mais la tâche, il faut le reconnaître, est ardue. C’est cet ensemble d’éléments qui ont amené le délégué du gouvernement à diviser la ville dans l’optique de la mise en place d’une autre entreprise de collecte d’ordures ménagères. Le marché a déjà été signé avec le groupement Urbbandna/Ambiafrica/Lipor. Cette entreprise va travailler dans les arrondissements de Yaoundé III, VI, et VII. Etant donné qu’il s’agit de gros investissements, le groupement est dans la phase de mise en condition avant de lancer effectivement l’exécution du marché.

L’on parle également de l’ouverture d’un nouveau site de traitement des ordures ménagères dans la commune de Yaoundé VII. Où en êtes-vous avec ce projet?

Ce projet est lié à la division de la ville en deux parties dont une sera gérée par Hysacam et l’autre par la nouvelle entreprise. Le délégué du gouvernement a voulu que les choses soient très claires pour que les deux entreprises ne se marchent pas sur les pieds. Pour cela, il faut que chacune des deux entreprises ait une zone de traitement des déchets et en soit responsable. La procédure d’acquisition du site est en très bonne voie. Il va de soi que la mise en service de cette décharge se fera au même moment que le lancement des activités de la nouvelle entreprise. Quant au début effectif&nbsp; de celles-ci, la balle est dans le camp de la nouvelle entreprise qui, comme je l’ai dit plus haut, est en phase de mise en condition.</p>

Georges Emmanuel TSAYID

Regardez Canal 2 | Canal 2 Movies | Equinoxe | STV | CRTV | BoomTV | LTM

Opinion