Affaire Nexttel. Le vice-Premier ministre vietnamien arrive à Yaoundé le 1er novembre dans le cadre de l'Affaire Nextell

cameroun24.net Le 31 octobre 2019 4711 Société Imprimer Envoyer cet article à Nous suivre sur facebook Nous suivre sur twitter Revoir un Programme TV Grille des Programmes TV Où Vendre Où Danser Où Dormir au Cameroun
Vuong Dinh Huê sera à la tête d’une importante délégation qui devrait, entre autres, rencontrer le président Paul Biya. Il sera question du renforcement de la coopération économique et commerciale entre le Cameroun et le Vietnam, mais également du règlement du litige au sein de l’entreprise NEXTTEL.

Des sources vietnamiennes et camerounaises annoncent qu’entre le 1er et le 3 novembre 2019, le vice-Premier ministre du Vietnam va séjourner au Cameroun. Vuong Dinh Huê sera à la tête d’une forte délégation composée de huit autres responsables politiques et hommes d’affaires. Parmi eux, Thai Thanh Quy, président du Comité populaire provincial de Nghe An ; Pham Anh Tuan, ambassadeur du Vietnam au Nigeria ; Nguyen Sy Hiep, chef du bureau adjoint du gouvernement ; Nguyen Minh Yu, vice-ministre des Affaires étrangères ; Dang Hoang An, vice-ministre de l’Industrie et du commerce ; Nguyen Hoang Hiep, vice-ministre de l’Agriculture et du développement rural. A ces membres du gouvernement, il faut ajouter les présences de Le Dang Dung, PDG de Viettel Group et Nguyen Thi Hoa, directeur général adjoint de Viettel Global relate Ecomatin.

    La rencontre avec Paul Biya est très attendue par les Vietnamiens, préoccupés du devenir de l’entreprise NEXTTEL Cameroun, dont les actions sont détenues à 70% par la multinationale vietnamienne Viettel Global, et 30% par le partenaire camerounais BESTCAM


« C’est une visite diplomatique importante dont les discussions porteront sur deux principales questions : la coopération bilatérale Cameroun-Vietnam, et les décisions liées au règlement des différends au sein de NEXTTEL », indiquent nos sources. La délégation devrait être reçue au palais de l’Unité, siège de la présidence de la République. La rencontre avec Paul Biya est très attendue par les Vietnamiens, préoccupés du devenir de l’entreprise NEXTTEL Cameroun, dont les actions sont détenues à 70% par la multinationale vietnamienne Viettel Global, et 30% par le partenaire camerounais BESTCAM. Les deux partenaires sont en conflit depuis près de deux ans. Les autorités camerounaises ont pris en main le dossier afin de trouver une une sortie de crise heureuse pour toutes les parties. Et les orientations que devrait donner le président camerounais sont capitales pour la survie de l’entreprise.

Selon « Le Courrier du Vietnam », un média de ce pays édité en langue française, la visite du vice-Premier ministre Vuong Dinh Huê fait partie du calendrier d’une petite tournée africaine, commencée le 28 octobre pour s’achever le 6 novembre, et qui passe par deux autres pays que sont le Nigeria et l’Afrique du Sud. Ces déplacements permettront de renforcer la coopération multisectorielle de ces pays avec le Vietnam. S’agissant du Cameroun, c’est l’un des 10 plus grands partenaires commerciaux du Vietnam en Afrique, avec des échanges bilatéraux qui, en 2018, ont atteint 219,7 millions de dollars en 2018, soit environ 120 milliards de FCFA.

Regardez

SUR LE MEME SUJET : Affaire Nexttel

DANS LA MEME RUBRIQUE : Société

Facebook

ENTREZ VOTRE COMMENTAIRE





Saisissez ce code CAPTCHA code dans la zone de texte ci-dessous

LES COMMENTAIRES

Les plus récents

Cameroun24 Sur Facebook

Lire aussi

  • Des jeunes se mobilisent à Douala contre les propos de Macron

    Quelques jeunes camerounais ont été aperçu ce matin devant le consulat de France à Douala pour s'indigner contre les propos du président Macron à l'endroit du chef de l'Etat camerounais a appris cameroun24.

  • Une cinquantaine de jeunes manifeste à Yaoundé contre la France

    Depuis ce matin, ce petit groupe de jeunes aperçu devant l'ambassade de France à Yaoundé dit manifester contre les propos du président français à l'endroit du président camerounais a constaté cameroun24.

  • Human Right Watch affirme que l'armée camerounaise a massacrée à Ngarbuh en zone anglophone

    Cette accusation grave a été faite dimanche soir sur le plateau du journal de nos confrères de TV5 Monde par une membre de cette organisation qui siège aux Nations Unis.

  • La Guerre de succession est ouverte au Cameroun

    A Lire dans Jeune Afrique cette semaine

  • Convertisseur

    Meteo Yaoundé