Cameroun - Corruption. Les entreprises convaincues de corruption seront exclus du Groupement inter-patronal du Cameroun

cameroun24.net Le 28 janvier 4550 Société Imprimer Envoyer cet article à Nous suivre sur facebook Nous suivre sur twitter Revoir un Programme TV Grille des Programmes TV Où Vendre Où Danser Où Dormir au Cameroun
« Nous envisageons de mettre en place des dispositifs devant exclure de nos rangs des entreprises qui seront convaincues de s’être livrées à des actes de corruption manifeste », indique Célestin Tawamba (photo), président du Groupement inter-patronal du Cameroun (Gicam), dans le « Bulletin du patronat » n° 77 de décembre 2019.


Dans sa sortie, M. Tawamba relève que « des acteurs économiques se singularisent par des réflexes les poussant à chercher à corrompre, parfois, alors même qu’ils ont le droit avec eux ». Or, précise-t-il, au plan économique, la corruption fausse le jeu de la concurrence entre entreprises ; elle détourne des fonds importants au détriment de l’investissement productif dans l’économie.

Au plan judiciaire, ajoute le président du Gicam, la corruption fausse la compétence, l’indépendance et l’impartialité du pouvoir judiciaire et de l’administration. De ce fait, ce fléau nourrit la méfiance envers les institutions publiques et compromet l’État de droit. Au plan général, poursuit le patron des patrons camerounais, la corruption entrave l’instauration des changements nécessaires pour résoudre nos problèmes.

« Ce sont là autant de manquements qui nuisent à l’image de l’entreprise et fragilisent la marche annoncée vers l’émergence économique de notre pays. Ce sont des actes graves qui sont contraires à l’éthique », dénonce le responsable.

Célestin Tawamba signale que le Gicam dispose d’une Commission d’éthique et de gouvernance qui intervient sur les sujets d’éthique, de conformité, de gouvernance, de transparence et de lutte contre la corruption. Elle a, en décembre 2018, publié une Déclaration sur la gouvernance de l’entreprise. Elle publiera avant la fin de l’année 2020, un code de gouvernance de l’entreprise.

Le Gicam voit le jour le 12 juin 1957. L’organisme regroupe de nos jours environ 200 membres, entreprises et syndicats professionnels confondus.

SA

 

Regardez

SUR LE MEME SUJET : Cameroun - Corruption

DANS LA MEME RUBRIQUE : Société

Facebook

ENTREZ VOTRE COMMENTAIRE





Saisissez ce code CAPTCHA code dans la zone de texte ci-dessous

LES COMMENTAIRES

Les plus récents

Cameroun24 Sur Facebook

Lire aussi

  • Des jeunes se mobilisent à Douala contre les propos de Macron

    Quelques jeunes camerounais ont été aperçu ce matin devant le consulat de France à Douala pour s'indigner contre les propos du président Macron à l'endroit du chef de l'Etat camerounais a appris cameroun24.

  • Une cinquantaine de jeunes manifeste à Yaoundé contre la France

    Depuis ce matin, ce petit groupe de jeunes aperçu devant l'ambassade de France à Yaoundé dit manifester contre les propos du président français à l'endroit du président camerounais a constaté cameroun24.

  • Human Right Watch affirme que l'armée camerounaise a massacrée à Ngarbuh en zone anglophone

    Cette accusation grave a été faite dimanche soir sur le plateau du journal de nos confrères de TV5 Monde par une membre de cette organisation qui siège aux Nations Unis.

  • La Guerre de succession est ouverte au Cameroun

    A Lire dans Jeune Afrique cette semaine

  • Convertisseur

    Meteo Yaoundé