Cameroun - Education. Les enseignants doivent exiger la destitution de cette dame qui est sous-préfet d'Ayos

cameroun24.net Jeudi le 23 Janvier 2020 Opinion Imprimer Envoyer cet article à Nous suivre sur facebook Nous suivre sur twitter Revoir un Programme TV Grille des Programmes TV Où Vendre Où Danser Où Dormir au Cameroun
Cette scène se passe à Ayos. Le pauvre enseignant ne faisait que son travail. Il avait organisé un examen en salle et pendant que ses élèves s’attelaient à boucler leur épreuve, voici que débarqua notre sous-préfète zélée.

ADS


Cette dernière accompagnée de quelques gendarmes du coin a voulu entrer dans la salle d'examen et pour faire quoi?

Cest là où elle se vit stopper nette par l'enseignant qui lui dira:

" Excusez moi Madame la sous-préfète, mes élèves sont entrain d'être évalués. Donnez leurs quelques minutes pour qu'ils achèvent leurs copies, le temps pour vous de faire un tour dans les autres classes et revenir..."

Sur ce ,la sous-préfète va répliquer :

" Toi qui? Cest moi le chef de terre ici. J'entre où je veux et fais ce que je veux. Dégages de là..."

Devant l'opposition de l'enseignant,la sous-préfète va se jeter sur le pauvre homme. Premiere gifle puis deuxième gifle,accrochage puis déchirement des habits de l'enseignant devant les élèves médusés qui se contenteront de pousser des cris pour sauver leur enseignant des griffes de la sous-préfète totalement en furie.

La suite c'est que la sous-préfète va ordonner à ses éléments d'embarquer le pauvre enseignant pour aller le jeter dans une brigade gendarmerie de la place ou il y a passé la nuit.

Voilà notre pays!
Pays où on méprise les enseignants..
Que les enseignants s'indignent et lancent une journée "CRAIE MORTE "

OÙ ALLLONS NOUS ?

David Eboutou

Lire aussi : Recrutement et formation des enseignants inclusifs au CJARC

Facebook

ADS

Les plus récents

Cameroun24 Sur Facebook

Rechercher un article

ADS