Crise anglophone. L'armée camerounaise accusée d'avoir torturé et tué un journaliste en zone anglophone

cameroun24.net Mardi le 02 Juin 2020 Société Imprimer Envoyer cet article à Nous suivre sur facebook Nous suivre sur twitter Revoir un Programme TV Grille des Programmes TV Où Vendre Où Danser Où Dormir au Cameroun
L'annonce du décès de ce journaliste a été faite par nos confrères d'Equinoxe Télévision .

ADS




La chaine de télévision basée à Douala la capitale camerounaise affirme de source proche du commandement militaire que le journaliste Samuel WAZIZI est mort.

Le journaliste exerçant à CMTV une chaine régionale émettant à Buéa avait été arrêté le 13 août 2019 par des éléments de l'armée qui le soupçonnait d'être de connivence avec les séparatistes a appris cameroun24..

Depuis ce jour il n'a plus fait signe de vie. Sa famille, ses proches, son employeur l'ont cherché en vain jusqu'à l'annonce fatidique d'Equinoxe ce jour.

L'armée camerounaise qui a été accusée plusieurs fois par les ONGs nationales et internationales pour des massacres qu'elle a reconnu plutard est de nouveau au banc des accusés.

Au moment où nous mettions sous presse, l'armée, n'avait encore réagit officiellement.

Didier C.K.

Lire aussi : Escalade militaire au NOSO : Nous faisons clairement fausse route !
Lire aussi : Recrudescence de la violence dans les régions anglophones: Le ministre de la Défense annonce un changement de stratégie
Lire aussi : Fo'o Sokoudjou Mpoda : «Si quelqu'un vous dit qu'il y a quelque chose qu'on arrange avec les gourdins ou la force, sait qu'il vous trompe»

Facebook

ADS

Les plus récents

Cameroun24 Sur Facebook

Rechercher un article

ADS