Cameroun - Nécrologie. La localité de Bahouan placée sous très haute surveillance

cameroun24.net Samedi le 17 Octobre 2020 Société Imprimer Envoyer cet article à Nous suivre sur facebook Nous suivre sur twitter Revoir un Programme TV Grille des Programmes TV Où Vendre Où Danser Où Dormir au Cameroun
Les forces mixtes police et gendarmerie ont bouclé la zone a constaté cameroun24.

ADS


La cérémonie des obsèques de la sœur ainée de l'honorable Albert Nzongang est prévu ce jour dans ce village.

D'après certains membres de la famille rencontré sur place, le conseiller de Maurice Kamto, le leader du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun serait recherché par les autorités après la marche du 22 septembre 2020.

L'honorable Albert Nzongang avait prit par à cette marche qualifiée d’insurrectionnelle par le gouvernement, depuis lors il est recherché par la police, qui a déjà arrêtés plus de 600 personnes selon les avocats des manifestants et 300 personnes selon le ministre de la communication.

Albert Nzongang  avait déjà séjourné 9 mois en prison aux côté de Maurice Kamto, Penda Ekoka, Paul Eric Kingué, Alain Fogue, Valsero, Michelle Ndoki, Celestin Djamen. Ils avait été arrêtés en 2018 après l'organisation d'autres manifestations au lendemain de la présidentielle d'octobre 2018, querellée jusqu'à ce jour.

Ces personnes qui étaient considérées comme les leaders de ces manifestations connaissent des fortunes diverses aujourd'hui.


Maurice Kamto est assigné à résidence chez lui à Santa Barbara, à Yaoundé la capitale camerounaise.

Alain Fogue, le trésorier du MRC a été de nouveau arrêté, il est détenu au Secrétariat d'Etat à la Défense à Yaoundé.

Penda Ekoka, le conseillé de Maurice Kamto qui n'a pas marché est libre.

Paul Eric Kingué, qui avait rompu l'alliance de son parti avec le MRC est devenu Maire de Djombe Pendja son fief politique.

Le rappeur Valsero, est en exil en Europe.

L'avocate Michelle Ndoki, est libre et défend les manifestants arrêtés à travers le collectif d'avocats Sylvain Souop.

Celestin Djamen, le secrétaire au Droits de l'Homme du MRC, qui critique désormais ouvertement le directoire de son parti et qui n'a ps marché cette fois est libre. Il est même cité en exemple par Fame Ndongo le communicant en chef du RDPC, le parti au pouvoir.

Albert Nzongang qui a pris part à la manifestation à Ndokoti à Douala, la capitale économique camerounaise est recherché par la police d'où le déploiement de ce jour à Bahouan, son village natale à l'Ouest du Cameroun.

Ange NGO
 

marches_22_albert_nzongang_

L'honnorable Albert Nzongang à la marche du 22 septembre 2020

Lire aussi : Décès de la journaliste Mireille Lambo Tiwa
Lire aussi : Les condoléances de Maurice Kamto à la famille de Woungly-Massaga
Lire aussi : La localité de Bahouan placée sous très haute surveillance

Facebook

ADS

Les plus récents

Cameroun24 Sur Facebook

Rechercher un article

ADS