Cameroun - Santé. Le Cameroun donne 3 milliards de FCFA pour lutter contre le Sida

cameroun24.net Vendredi le 11 Octobre 2019 Société Imprimer Envoyer cet article à Nous suivre sur facebook Nous suivre sur twitter Revoir un Programme TV Grille des Programmes TV Où Vendre Où Danser Où Dormir au Cameroun
C’est l’engagement pris par le président de la République à la 6e conférence du Fonds mondial de lutte contre le sida, le paludisme et la tuberculose, alors que le pays sollicite quelque 100 milliards de FCFA pour les trois prochaines années.

ADS

Au sortir d’une audience ce 10 octobre 2019 avec le président français Emmanuel Macron, en marge de la 6e Conférence de reconstitution des ressources du Fonds mondial de lutte contre le sida, le paludisme et la tuberculose, le président camerounais Paul Biya a annoncé aux médias que le Cameroun s’est engagé à contribuer pour 3 milliards de FCFA afin d’appuyer la lutte contre ces maladies dans le monde écrit Ecomatin.

« Nous sommes engagés. Nous avons annoncé le déblocage de 3 milliards de FCFA pour le programme qui vient. Pour nous, ce n’est pas rien. Le Cameroun est un des pays qui bénéficient de l’argent du Fonds Mondial pour la lutte contre le Sida, le paludisme et la tuberculose. C’est une organisation que nous soutenons beaucoup », a déclaré le chef de l’Etat camerounais.

Paul Biya a participé à cette conférence avec comme objectif principal de mobiliser environ 100 milliards de FCFA pour la période 2021-2023, a indiqué le cabinet civil de la présidence. Les autorités camerounaises n’ont cependant pas encore précisé si cet objectif a été atteint. S’ils sont accordés, ces financements viendront s’ajouter à ceux dont le Cameroun a déjà bénéficié depuis 2003 de la part du Fonds mondial de lutte contre les trois maladies.

Ce sera surtout une victoire diplomatique du président camerounais qui aura réussi à convaincre les partenaires de continuer à soutenir le Cameroun dans la lutte contre ces maladies. Le pays était en effet sous la menace d’une suspension de ces subventions, le gouvernement observant un retard à verser la totalité de ses fonds de contrepartie. Des risques d’interruptions des traitements qui pourraient avoir des répercussions sur la santé des populations, notamment celles hautement à risques comme les femmes, les adolescents et les personnes vivant avec le Vih-Sida.

Présent dans la délégation du président de la République, le ministre de la santé publique, Manaouda Malachie, a cependant tenté de minimiser ces menaces d’interruptions des financements. « Après les interventions de ce jour à Lyon, la lutte contre le vih, le palu et la tuberculose a plusieurs visages. Je saisis aussi l’occasion pour rappeler que le Cameroun ne fait l’objet d’aucune sanction de la part du Fonds Mondial et nos arriérés sont moins de 7 milliards de FCFA », a tweeté le Minsanté depuis Lyon.

Pour revenir à la conférence elle-même, elle a atteint son but. Le lobbying du président Macron a payé, l’objectif de la collecte ayant été atteint. D’après le directeur exécutif du Fonds mondial de lutte contre ces maladies, ce sont exactement 14,02 milliards de dollars qui ont été collectés auprès des donateurs. Le geste de la France et de la Fondation Bill Gates, qui ont consenti à rallonger un peu plus que ce qu’ils avaient prévu, a été fortement apprécié. Selon les projections, plus de 72% de ces fonds iront en direction des pays africains.

Lire aussi : Le Directeur de l'Hôpital Régional de Nkongsamba limogé
Lire aussi : Grippe: 10 aliments pour vous rebooster
Lire aussi : Le plaidoyer des hôpitaux musulmans sur le Vih-Sida

 

Facebook

ADS

Les plus récents

Cameroun24 Sur Facebook

Rechercher un article

ADS