Affaire Martinez Zogo. Le groupe l'ANECDOTE confirme l'incarcération à Kondengui de son PDG Amougou Belinga

cameroun24.net Samedi le 04 Mars 2023 Société Imprimer Envoyer cet article à Nous suivre sur facebook Nous suivre sur twitter Revoir un Programme TV Grille des Programmes TV Où Vendre Où Danser Où Dormir au Cameroun
Dans un communiqué parvenu à la rédaction de cameroun24, le Chef de Division de la Communication Groupe l'ANECDOTE, Inès Belinga, affirme que Jean Pierre Amougou Belinga a été placé sous Mandat de dépôt ce 04 mars 2023 , à la prison principale de Kondengui.

ADS

Le Tribunal Militaire de Yaoundé où comparaissait les suspects dans l'affaire du journaliste assassiné Martinez Zogo, incarcérés depuis bientôt un mois dans les cellules du Secrétariat d'Etat à la Défense (SED), a rendu public sa décision tôt ce matin.

En effet, le tribunal a inculpé et placé sous Mandat de dépôt à la prison principale de Kondengui, le PDG du groupe l'ANECDOTE, Jean Pierre Amougou Belinga, présenté comme le commanditaire de l'assassinat du journaliste. Une information que confirme son groupe de presse ce matin :

Lire aussi : Assassinat de Martinez Zogo : Amougou Belinga, Justin Danwe, Eko Eko envoyés à Kondengui, le journaliste Bruno Bidjang, Etoundi Nsoe libérés

«Nous portons à l’attention de l’opinion publique nationale et internationale qu’après avoir passé 25 jours en détention au Service Central de recherches Judiciaires, le Président du Groupe l’Anecdote Monsieur Jean Pierre Amougou Belinga a été placé sous Mandat de dépôt ce 04 mars 2023 , à la prison principale de Kondengui.

Ceci est intervenu après son passage devant le juge d’Instruction, au Tribunal Militaire. Il y est placé pour « complicité de torture par aide ».

Nous vous informons en outre que les collaborateurs du Président qui étaient encore détenus ont été tous libérés.

A ce stade, nous voulons remercier tous ceux qui, de près ou de loin nous ont soutenus et continuent de nous soutenir dans cette épreuve ô combien lourde.
Les avocats prennent le relai.»
, lit-on dans le communiqué signé 4 mars 2023 par Inès Arielle Zamo Belinga, le Chef de Division de la Communication Groupe l'ANECDOTE.

Le journaliste Martinez Zogo a été enlevé le 17 janvier dernier par des hommes cagoulés alors qu'il regagnait son domicile. 5 jours plus tard, sont corps mutilés en état de putréfaction sera découvert à Ebogo, un quartier de Soa, dans la Mefou et Afamba. Le gouvernement camerounais a promis de faire la lumière sur ce crime crapuleux.

Dans la soirée du dimanche 22 janvier 2023, les populations de la Lékié ont bloqué les ponts qui relient le Mbam et Kim, leur département et le Mfoundi, qui abrite Yaoundé la capitale camerounaise. Ces derniers exigent la manifestation de la vérité et la justice après l'assassinat de Martinez Zogo, un fils de leur localité.

Le 23 Janvier, la Fédération des Éditeurs de Presse que dirige le journaliste Haman Mana, a organisé une chapelle ardente devant les locaux de Amplitudes FM qui employait le journaliste, pour lui rendre un vibrant hommage et surtout pour réclamer que justice soit faite.

Didier Cebas K.
 

ADS

 

ADS

ADS

Les plus récents

Rechercher un article

ADS

ADS