Cameroun - Communication. Le journaliste Jean François Channon reçoit des menaces de mort

cameroun24.net Samedi le 18 Juillet 2020 Opinion Imprimer Envoyer cet article à Nous suivre sur facebook Nous suivre sur twitter Revoir un Programme TV Grille des Programmes TV Où Vendre Où Danser Où Dormir au Cameroun
Des menaces qui surviennent après que le journal Le Messager, ait fait sa Une sur la «Déchirure au sein du MRC à l'Ouest»

ADS



"Tous individus malfaisants et lâches, qui m'appellent avec des numéros masqués pour m'insulter sous le prétexte que Le Messager a fait un titre " mauvais" sur le MRC, et dont certains ont eu des propos tribalistes en mon endroit, devraient avoir hontes.

Le MRC dont je connais personnellement la plupart des dirigeants, est tout sauf cela. Je crois que ce sont les gens du régime qui peuvent faire cela, de manière à vouloir me dérouter et les journalistes du Messager avec de notre travail s'éveille des consciences et d'émancipation Collective.

Je mets en garde ces faux militants. Je n'ai peur de personne sauf du Dieu de Jésus-Christ que je sers. Je suis un gars du système, en ce sens que mon père vaillant soldat et gendarme incorruptible a travaillé pour la garde rapprochée de l'ancien président de la République.

Je suis un mec du peuple, grand à Tsinga, Mokolo ( précisément au lieu dit Afrique du Sud et au quartier Bangante), Briqueterie, Essos à Yaoundé et Deido à Douala. J'ai côtoyé les personnes les plus difficiles. Riches comme pauvres.

Je suis resté moi-même. J'ai horreur des tribalistes. Alors faisons attention. Ma capacité de nuisance peut aussi être redoutable. En bon entendeur salut. Celui qui se sent morveux n'a qu'à se moucher. Je suis à Franco Bar à La Briqueterie. Vous pouvez m'y trouvez quand vous voulez. Salopards va!" a écrit Jean François Channon

mrc_une_messager_dechirure

Lire aussi : Accusé de tribalisme, Charles Ndongo dément

 

Facebook

ADS

Les plus récents

Cameroun24 Sur Facebook

Rechercher un article

ADS