Cameroun - Economie. La croissance économique du Cameroun ralentit en 2019 à cause des défis sécuritaires et l’incendie à la Sonara

cameroun24.net Le 13 novembre 2019 1908 Société Imprimer Envoyer cet article à Nous suivre sur facebook Nous suivre sur twitter Revoir un Programme TV Grille des Programmes TV Où Vendre Où Danser Où Dormir au Cameroun
Au sortir de la 5e revue de son programme économique et financier triennal (2017-2019) avec le Cameroun, le 8 novembre 2019, le Fonds monétaire international (FMI) a exprimé son satisfécit sur la conduite de ce programme par le gouvernement camerounais. La délégation de cette institution de Bretton Woods en a profité pour révéler certains indicateurs clés sur l’économie camerounaise, au cours de l’année 2019.



Ainsi, l’on a pu apprendre que le Cameroun achèvera l’année 2019 avec un taux de croissance de 3,9%, en légère baisse par rapport à 4,1% en 2018. À l’origine de cette légère décélération, soutient le FMI, il y a d’abord les défis sécuritaires auxquels fait face le pays depuis 2013 écrit IC.

Il s’agit principalement de la guerre contre la secte terroriste nigériane Boko Haram, dans la région de l’Extrême-Nord, et du déploiement de l’armée dans les régions du Sud-Ouest et du Nord-Ouest. Ce déploiement vise à endiguer les revendications séparatistes qui secouent ces régions anglophones du Cameroun depuis fin 2016.

Ensuite, pour justifier le léger ralentissement de l’économie camerounais en 2019, le FMI met à l’index l’incendie à la Sonara, à la fin du mois de mai 2019. Ce sinistre a provoqué la cessation des activités de raffinage au sein de l’unique raffinerie de pétrole du pays, obligeant le Cameroun à importer les produits pétroliers finis.

Par ailleurs, en dépit du rebond observé dans le secteur pétrolier avec une croissance sectorielle de 6% en 2019, « après 3 ans de décélération », l’on observe un ralentissement de l’activité économique dans le secteur non pétrolier en 2019, souligne le FMI. Ici, apprend-on, le PIB sectoriel a crû à seulement 3,8% en 2019, contre 4,4% en 2018.

Au demeurant, en dépit du fléchissement observé cette année, la croissance économique au Cameroun sera bien meilleure que celle de l’ensemble de la zone Cemac, faisant toujours de ce pays la locomotive économique de cet espace communautaire à six pays (Cameroun, Gabon, Tchad, Guinée équatoriale, RCA, Congo).

En effet, selon les chiffres révélés par la Banque des États de l’Afrique centrale (Beac), la croissance économique dans la zone Cemac culminera à 2,7% en 2019, contre une prévision initiale de 3% en début d’année. Mais, cet indicateur est en nette amélioration, puisqu’il avait plafonné à 1,8% au cours de l’année 2018.

Brice R. Mbodiam
 

Regardez

SUR LE MEME SUJET : Cameroun - Economie

DANS LA MEME RUBRIQUE : Société

Facebook

ENTREZ VOTRE COMMENTAIRE





Saisissez ce code CAPTCHA code dans la zone de texte ci-dessous

LES COMMENTAIRES

Les plus récents

Cameroun24 Sur Facebook

Lire aussi

  • Un élève coupe le doigt de son camarade au lycée bilingue d'obala

    Un autre drame scolaire qui survient moins de 24h après celui de Nkolbisson a appris cameroun24.

  • Le Ministre des enseignements secondaires s'exprime sur le décès de l'enseignant poignardé

    Nalova Lyonga adresse ses condoléances à la famille de NJOMI TCHAKOUNTE Boris Kevin dans un communiqué parvenu à notre rédaction.

  • Un enseignant pédophile accusé de viol

    Trois élèves soutiennent avoir eu des relations sexuelles avec cet encadreur à qui on reproche également d’avoir fait des attouchements sur six autres peut-on lire dans les colonnes du quotidien privé Mutations.

  • Les autorités assureront la sécurité des élections locales

    À la faveur de leur première conférence de l’année, les gouverneurs de régions ont été missionnés pour veiller à la sérénité du processus électoral lit-on dans les colonnes du quotidien Mutations.

  • Convertisseur

    Meteo Yaoundé