Crise Fecafoot. Samuel Eto'o Fils demande au ministre des Sports Narcisse Mouelle Kombi de contractualiser son staff des lions indomptables

cameroun24.net Mercredi le 10 Juillet 2024 Sport Imprimer Envoyer cet article à Nous suivre sur facebook Nous suivre sur twitter Revoir un Programme TV Grille des Programmes TV Où Vendre Où Danser Où Dormir au Cameroun
Dans un courrier que cameroun24 a pu consulter, le président de la FECAFOOT en conflit avec le ministre des Sports demande à ce dernier de signer les contrats des membres de l'encadrement de la Sélection Nationale Masculine « A » Fanion du Cameroun.

«Monsieur le Ministre,
Il nous semble nécessaire de procéder à la contractualisation de l'encadrement de notre Sélection Nationale Masculine « A » Fanion assujetti à cette formalité.

Après les échanges avec les différents acteurs, et comme à l'accoutumée, nous vous prions de trouver en pièces jointes les projets de contrats contenant les éléments individuels de :

Monsieur NDTOUNGOU MPILE Martin : Entraîneur Adjoint n° 1
Monsieur PAGOU David : Entraîneur Adjoint n° 2
Monsieur KAMENI Idriss Carlos : Entraîneur des gardiens
Monsieur MANOUVRIER Christophe : préparateur physique
Monsieur ALNOUDJI Nicolas : Team Manager

Comme vous pourrez le constater, nous proposons une durée de 25 mois afin de couvrir les échéances de la Coupe d'Afrique des Nations en 2025 au Maroc, mais aussi la Coupe du Monde FIFA 2026.

Nous avons aussi précisé les obligations de résultats comme des éléments d'étape des contrats et permettant une évaluation constante des performances de l'encadrement.»
, lit-on dans la lettre adressée le 28 juin 2024 dernier au ministre des Sports Narcisse Mouelle Kombi par le président de la FECAFOOT Samuel Eto'o Fils.

Une démarche qui laisse dubitatif plus d'un observateur quand l'on sait le climat de tension qui existe entre les deux hommes au sujet de l'encadrement de le Sélection Nationale Masculine « A » Fanion du Cameroun dont chacun à nommé un staff.

Rappelons que ceux du Staff nommé par le MINSEP ont déjà leurs contrats signés et ont commencé à percevoir leurs salaires. Ce qui n'est pas le cas du staff nommé par la FECAFOOT dont certains n'ont même pas encore commencé à travailler.

Lucien ABEMBE

 

Lire aussi : Samuel Eto'o Fils demande au ministre des Sports Narcisse Mouelle Kombi de contractualiser son staff des lions indomptables
Lire aussi : Après ceux du Littoral, les arbitres du Centre entrent en grève
Lire aussi : Jean Bruno Tagne : « Etre reconnu coupable d’une faute morale, éthique est la pire chose qui puisse arriver à Samuel Eto'o qui nourrit des ambitions»

Les plus récents

Rechercher un article