USA. Trump croit qu'on veut l’arrêter le 21 mars pour d'«anciennes» accusations

cameroun24.net Dimanche le 19 Mars 2023 Société Imprimer Envoyer cet article à Nous suivre sur facebook Nous suivre sur twitter Revoir un Programme TV Grille des Programmes TV Où Vendre Où Danser Où Dormir au Cameroun
Selon l'ancien président américain Donald Trump, son interpellation prévue le 21 mars est le résultat d’accusations «anciennes et complètement rejetées». Trump a déclaré l’avoir appris en raison d'une fuite d'informations du bureau du procureur du district de Manhattan.

ADS



"Des fuites illégales" du bureau du procureur du district de Manhattan "indiquent que, bien qu'aucune culpabilité n'ait été prouvée, sur la base d'accusations anciennes et complètement rejetées par de nombreux autres procureurs, [...] l'ex-président des États-Unis sera arrêté mardi prochain", a écrit Donald Trump sur Truth Social samedi, appelant ses partisans à manifester.

Sollicité par Reuters, le représentant du parquet a refusé de commenter ces informations.

Le 9 mars, le New York Times a annoncé que Trump pourrait faire face à des accusations pénales en lien avec des paiements présumés à l'actrice pornographique Stormy Daniels pour qu’elle garde le silence sur leur liaison présumée.

Précédemment, le Wall Street Journal a constaté que l'ancien avocat de Trump, Michael Cohen, avait payé à Daniels 130.000 dollars avant les élections américaines de novembre 2016. En cela, Cohen affirme avoir pris l’argent de ses propres fonds et avoir payé à Daniels à l'insu de son client.

TASS

ADS

 

Lire aussi : Le fils du président Biden pourrait écoper 25 ans de prison et une amende de 750.000 dollars
Lire aussi : Affaire Stormy Daniels : Trump reconnu coupable des 34 chefs d'accusation
Lire aussi : Musk pourrait occuper un poste dans l'Administration Trump si l'ancien président remporte la présidentielle

ADS

ADS

Les plus récents

Rechercher un article

ADS

ADS