Cameroun - Femmes. Une opération de contrôle des normes dans l'industrie cosmétique en cours au Cameroun

cameroun24.net Le 24 octobre 2019 3243 Opinion Imprimer Envoyer cet article à Nous suivre sur facebook Nous suivre sur twitter Revoir un Programme TV Grille des Programmes TV Où Vendre Où Danser Où Dormir au Cameroun
Les agents de la brigade nationale de contrôle et de répression des fraudes du ministère du Commerce sont à pied d’œuvre, depuis quelques jours, à Yaoundé et Douala, les deux principales villes du Cameroun.


 Selon le ministère du Commerce, cette opération, qui vise à s’assurer du respect des normes en vigueur dans l’industrie cosmétique dans le pays, va s’étendre à la ville de Bafoussam, la capitale régionale de l’Ouest indique encore IC.

Ce contrôle général tient de ce que, apprend-on, les producteurs des cosmétiques au Cameroun rechignent à acquérir auprès de l’Agence des normes et de la qualité (Anor), les différents certificats de conformité aux normes en vigueur dans le secteur de la cosmétique.

À l’origine de cette réticence vis-à-vis des certificats de conformité de l’Anor, les producteurs locaux des cosmétiques, parmi lesquels de nombreux artisans, invoquent la cherté desdits certificats.

Un argument balayé par le gouvernement, qui entend bien faire respecter la règlementation en vigueur, la qualité des produits cosmétiques étant capitale dans la préservation de la santé des populations.

BRM

 

Regardez

SUR LE MEME SUJET : Cameroun - Femmes

DANS LA MEME RUBRIQUE : Opinion

Facebook

ENTREZ VOTRE COMMENTAIRE





Saisissez ce code CAPTCHA code dans la zone de texte ci-dessous

LES COMMENTAIRES

Les plus récents

Cameroun24 Sur Facebook

Lire aussi

  • Décès controversé de Me Souop: au moins 2 médecins dans le viseur du Ministre de la santé

    Selon les informations exclusives de #AGA, le ministre de la santé du Cameroun, Malachie Manaouda a adressé plusieurs demandes d'explications à ses collaborateurs en service au Centre des Urgences de Yaoundé (CURY)...

  • La version du gouvernement sur le meurtre d'un jeune par un militaire

    Pour le ministre camerounais en charge de la défense, le militaire qui a tiré n'a pas respecté les règles d'engagement.

  • Alerte : Executions extrajudiciaires !

    Un jeune homme abattu dans l’enceinte d’un hôpital par l’armée.

  • Cabral Libii dément avoir vendu ses suffrages au RDPC

    Le président du PCNR à travers sa porte parole, parle du chasse aux sorcières dans un communiqué parvenu à notre rédaction.

  • Convertisseur

    Meteo Yaoundé