Cameroun - Education. Un enseignant giflé par la sous-préfète d'Ayos

cameroun24.net Le 23 janvier 8861 Société Imprimer Envoyer cet article à Nous suivre sur facebook Nous suivre sur twitter Revoir un Programme TV Grille des Programmes TV Où Vendre Où Danser Où Dormir au Cameroun
L'affaire fait les choux gras de la presse et des réseaux sociaux a constaté cameroun24



Le nommé Steve Ondoua Samba, docteur en sociologie et enseignant au lycée bilingue d'Ayos a essuyé la foudre de Mme. MBEY Sandrine, sous-préfet d'Ayos qui n'a pas digéré le comportement de ce dernier.

En effet, lors d'une descente inopinée de Mme. MBEY Sandrine et son équipe composé de gendarme dans cet établissement pour une fouille systématique des salles de classe.

Le malheureux enseignant s'opposera à l'entrée de Mme le sous-préfet dans sa salle de classe, demandant à celle-ci d'attendre que l'examen se termine avant de procéder à la fouille.

Mme. MBEY Sandrine interprètera celà comme une insubordination et giflera l'enseignant avant de demander au gendarme de l'interpellé et le jeter en cellule.

Au moment où nous mettons sous presse aucune réaction officielle de la tutelle n'avait été enregistrée.
 

Regardez

SUR LE MEME SUJET : Cameroun - Education

DANS LA MEME RUBRIQUE : Société

Facebook

ENTREZ VOTRE COMMENTAIRE





Saisissez ce code CAPTCHA code dans la zone de texte ci-dessous

LES COMMENTAIRES

Les plus récents

Cameroun24 Sur Facebook

Lire aussi

  • Maurice Kamto libéré grâce à la pression de Macron

    C'est ce que l'on apprend ce matin du Président Français qui s'adressait à un activiste camerounais.

  • Boko Haram tue encore un militaire camerounais

    Le militaire voyageait à bord d'un véhicule civil apprend-t-on de notre confrère de l'Oeuil du Sahel.

  • L'ancien TPG Emmanuel Mbia Enguene écope de 15 ans de prison

    Il est reproché à l’ancien Trésoriers payeurs général d’avoir payé près de 7 milliards de FCFA à des magistrats civils et militaires sur la base de faux documents entre 2010 et 2013.

  • Pour les Camerounais confinés à Wuhan, épicentre de l’épidémie de coronavirus, le Cameroun débloque 50 millions de FCFA

    L’État du Cameroun vient au secours de ses ressortissants confinés à Wuhan, capitale de la province de Hubei en Chine, épicentre de l’épidémie de coronavirus depuis fin 2019.

  • Convertisseur

    Meteo Yaoundé