Cameroun - Faits divers. Une femme tuée dans sa gargote par son copain militaire

cameroun24.net Vendredi le 17 Novembre 2017 Société Imprimer Envoyer cet article à Nous suivre sur facebook Nous suivre sur twitter Revoir un Programme TV Grille des Programmes TV Où Vendre Où Danser Où Dormir au Cameroun
Le soldat a par la suite tenté de se suicider précise le quotidien Le Jour qui relais cette information .

ADS

Hier après-midi, le soldat de 2ème classe Anicet Dama, en service au poste avancé du secteur n°1 de la Force multinationale mixte de Mada a abattu froidement Pauline Bahane. D'après des sources dignes de foi, le jeune militaire entretenait une relation amoureuse avec sa victime.

Hier, une dispute a opposé les deux amants. Anicet Dama a perdu contenance et fait usage de son arme. Il a tiré plusieurs balles sur sa copine. Elle est morte sur le champ. Un de ses camarades, le soldat de 1ère classe Djapsia, a été atteint d'une des balles qui a ricoché sur un mur de la gargote de pauline Bahane où s'est produit l'incident.

Voyant la gravité de son acte, le soldat meurtrier a tenté de se donner la mort en se tirant une balle dans la tête. Il n'a pas atteint un organe vital et au moment où nous allions sous presse, il était stabilisé par des médecins à Mora. L'auteur de ce drame est un soldat des fusiliers de l'air de la base 301 de Garoua. Il a été incorporé ainsi que des illiers de jeunes Camerounais en 2015.

Il y eut alors des recrutements massifs et hâtifs de jeunes pour répondre à la menace de Boko Haram. La formation de soldats qui dure neuf mois leur a été faite en quatre mois. Le suivi psychologique n'existe pas pour les accompagner après les traumatismes de la guerre. Il n'y a pas d'aumônier dans l'armée camerounaise. Les officiers et autres cadres n'ont pas été formés pour mener des unités de telles tailles au combat. Ces soldats recrutés en 2015 dans ces conditions multiplient les drames.

« L’ennemi est déjà parmi nous. L'ennemi ce sont nos gars», s'est écrié un militaire hier après ce énième drame dont un «2015», est l'auteur.
 

A S

Lire aussi : Il tabasse sa femme à mort et se livre à la gendarmerie
Lire aussi : Un réseau de vol de moto démantelé au Cameroun
Lire aussi : Incendie criminel des engins à la mairie de Bafia

Facebook

ADS

Les plus récents

Cameroun24 Sur Facebook

Rechercher un article

ADS