Crise Fecafoot. Voici les recommandations du Ministre des sports pour mettre un terme à la crise avec la LFPC

cameroun24.net Vendredi le 18 Septembre 2020 Sport Imprimer Envoyer cet article à Nous suivre sur facebook Nous suivre sur twitter Revoir un Programme TV Grille des Programmes TV Où Vendre Où Danser Où Dormir au Cameroun
Le ministre des Sports et de l'Education Physique Narcisse Mouelle Kombi a réunie dans ses services les responsables de ligue et de la Fédération pour leur donner la conduite à tenir après les sentences du Tribunal Arbitral du Sport des 14 et 15 septembre dernier.

ADS

L’intégralité des recommandations du ministre des sports et de l’éducation physique :


Je tiens à faire remarquer que le Gouvernement a pris connaissance de cette sentence qui, de par les dispositions statutaires de la FIFA, Article 14 (1), doit être appliquée et observée par ses associations membres.

Le Gouvernement a également pris acte de ce qu’à l’issue de ce contentieux, la Ligue de Football Professionnel du Cameroun, jadis suspendue par la FECAFOOT, a été rétablie dans ses droits, notamment pour la gestion et l’organisation des championnats professionnels de football au Cameroun.

Il me plait de préciser que cette sentence conforte la position initiale du Gouvernement qui, dans un souci de réconciliation et d’apaisement, et soucieux de préserver l’intérêt général, a toujours préconisé la levée par la FECAFOOT de la suspension de la Ligue de Football Professionnel du Cameroun, afin de permettre à ses dirigeants d’achever leur mandat électif.

En soulignant avec emphase, à l’attention des parties, l’impérieuse nécessité pour elles d’œuvrer à la préservation de l’intérêt supérieur de la Nation au détriment des intérêts particuliers, en évitant toute situation embarrassante qui nuirait à la bonne organisation à court et à moyen termes des importantes échéances qui engagent notre pays (CHAN 2020 et CAN 2021 reportés pour cause de la COVID-19) et pour lesquelles notre pays a déjà consenti des efforts incommensurables et d’énormes sacrifices sous la Très Haute Impulsion du Président de la République S.E. Paul Biya,

Je voudrais par conséquent recommander aux deux parties :

I- de s’investir pleinement pour un retour à la normale, dans la légalité et sans manœuvres dilatoires ou juridisme excessif et contre-productif.

Il s’agit par conséquent de faciliter l’application immédiate et sans conditions des sentences prononcées par le TAS les 14 et 15 septembre 2020.

L’image du Cameroun, Etat de droit, s’en trouverait davantage grandie, tout comme le football camerounais, qui hélas, reste plongé depuis près d’une décennie dans des crises regrettables ;

II-  de collaborer pleinement, dans un sursaut patriotique et pour l’intérêt supérieur du sport dans notre pays, à la reprise sereine des championnats professionnels de football et à la participation des clubs camerounais méritants aux compétitions internationales dans le respect des règlements édictés par la CAF.

En outre, il s’agit d’éviter toute atteinte aux droits des acteurs impliqués (clubs), ainsi que de nouveaux rebondissements dans les affaires déjà tranchées par le TAS (cas de News Stars de Douala). Aussi est-il impératif que les championnats de football démarrent dans les meilleurs délais, en fonctions des conditions compatibles avec les mesures anti COVID, telles qu’elles seront subséquemment précisées ;

III- de travailler en synergie pour l’apaisement des relations entre les membres de la grande famille du football camerounais, dans la perspective de l’organisation du CHAN et de la CAN, en communion et harmonie entre les acteurs du football.

En effet, l’union sacrée de la communauté nationale et plus précisément de l’ensemble des acteurs du football autour de l’organisation de ces événements qui engagent l’honneur du Cameroun est plus qu’un impératif.

Il s’agit d’un engagement patriotique qui appelle à la prise de conscience et à la mobilisation de tous derrière les objectifs assignés par le Président de la République S.E. Paul BIYA ;

IV- de créer un climat favorable au rassemblement de tous les acteurs concernés, à l’apaisement des tensions et divergences d’intérêts et au développement du football dans notre pays en cohérence avec les lois et règlements de la République.

A la Ligue de Football Professionnel du Cameroun, qui hérite des résultats d’un championnat organisé par sa tutelle pendant sa suspension, à travers une instance de suppléance :

V- de tout mettre en œuvre pour mieux gérer la continuité ;

VI- de trouver la formule adéquate pour le déroulement serein des championnats professionnels, déjà annoncés par la tutelle fédérale. Cette formule devrait garantir leur reprise à très brève échéance et le déroulement intégral de leurs phases aller avant la mi-décembre 2020, date imposée pour la mise des infrastructures sportives à la disposition de la CAF, dans la perspective de l’organisation du CHAN prévu dès le 16 janvier 2021.

A la FECAFOOT :

VII- de continuer à s’impliquer, dans le cadre voire au-delà de ses obligations traditionnelles, à l’accompagnement effectif du démarrage sans délai et le bon déroulement des championnats professionnels de football sous la houlette de la Ligue de Football Professionnel du Cameroun, rétablie dans ses droits par la sentence arbitrale du TAS ;

VIII- d’impliquer davantage tous les acteurs à la gestion des problèmes inhérents à l’organisation et à la pratique du football au Cameroun, en renforçant le dispositif de concertation permanente actuel.

Aux responsables du MINSEP

IX- Mettre immédiatement en place un cadre de travail associant le Comité National Olympique Camerounais et les parties concernées, pour le suivi de l’application diligente de la sentence du TAS du 14 septembre 2020, avec pour priorité la relance urgente des championnats nationaux de Football, base de recrutement des joueurs pour notre sélection nationale A’./-

Yaoundé, le 17 septembre 2020

Lire aussi : Franck HAPPI demande la démission du Général Pierre de Semengue de la LFPC
Lire aussi : Ménacé de Sanction par la FIFA, le Cameroun réagit
Lire aussi : Ingérence : La FIFA menace encore le Cameroun de sanction

Facebook

ADS

Les plus récents

Cameroun24 Sur Facebook

Rechercher un article

ADS