Cameroun - Emploi. Voici les propositions de la Banque africaine de développement pour la création d’emplois au Cameroun

cameroun24.net Vendredi le 27 Septembre 2019 Opinion Imprimer Envoyer cet article à Nous suivre sur facebook Nous suivre sur twitter Revoir un Programme TV Grille des Programmes TV Où Vendre Où Danser Où Dormir au Cameroun
Pour résorber la crise de l’emploi, ce pays d’Afrique centrale devrait davantage se convertir dans l’industrie et l’agro-industriel d'après l'institution lit-on dans les colonnes de Ecomatin.

La Banque africaine de développement (BAD) a présenté à la mi-septembre 2019 son rapport intitulé « Création d’emplois décents : stratégies, politiques et instruments ». Ce rapport coordonné par Célestin Monga, vice-président et économiste à la BAD parle des caractéristiques particulières des marchés du travail en Afrique, et propose davantage de solutions pour la création d’emplois dans le continent africain.

Dans le contexte africain, en général, le principal objectif d’une stratégie efficace de création d’emplois et de stimulation de la croissance devrait consister à ce que les 80 à 90% de la population, occupant actuellement des activités à faible productivité ou de subsistance, se reconvertissent dans l’industrie, y compris les activités agro-industrielles et certains nouveaux services marchands.

Parlant du Cameroun, la transformation structurelle, c’est-à-dire la réaffectation de l’activité économique et de la main-d’œuvre des secteurs les moins productifs de l’économie vers des secteurs plus productifs, devrait se faire rapidement si le pays veut compter parmi ceux à fort taux de croissance. « À l’exception de quelques économies exportatrices de pétrole, aucun pays n’est jamais devenu riche ni n’a créé suffisamment d’emplois pour sa main-d’œuvre sans s’industrialiser », souligne le rapport de la BAD.

L’institution panafricaine préconise à cet effet l’industrialisation qui constitue l’un des principaux moteurs du développement économique.  « C’est un moteur de changement économique et social de plus en plus puissant dans le contexte de la mondialisation, car elle offre un fort potentiel de croissance, en particulier  pour  de  nombreux  pays  à  faible  revenu », indique-t-on.

Dans cette lancée, une première priorité consiste, pour l’Etat camerounais, à encourager le passage à des voies de croissance qui absorbent la main-d’œuvre. Il devrait mettre en place des programmes et des politiques visant à moderniser le secteur agricole, qui emploie la majeure partie de la population et constitue généralement la principale étape de l’industrialisation. Une autre priorité est d’investir dans le capital humain, en particulier dans les compétences entrepreneuriales des jeunes, afin de faciliter la transition vers des secteurs   modernes à haute productivité dans lesquels chaque pays dispose d’un avantage comparatif. La dernière priorité consiste à améliorer la gouvernance économique et à mettre en place des institutions crédibles pour une prise de décision efficace.

Lire aussi : Recrutement des Hotesses

 

Regardez

SUR LE MEME SUJET : Cameroun - Emploi

DANS LA MEME RUBRIQUE : Annonce

Facebook

ENTREZ VOTRE COMMENTAIRE





Saisissez ce code CAPTCHA code dans la zone de texte ci-dessous

LES COMMENTAIRES

CORONAVIRUS AU CAMEROUN
Confirmé : 13711
Décès 328
Guéri: 11114
Actif : 2269
Source MINSANTE
Mise à jour 01/07/2020 à 22:28:09

 

Les plus récents

Cameroun24 Sur Facebook

Convertisseur

Meteo Yaoundé