Cameroun - Politique. À quoi ça sert d'avoir des députés sans majorité à l'assemblée nationale ?

cameroun24.net Le 23 octobre 2019 3555 Opinion Imprimer Envoyer cet article à Nous suivre sur facebook Nous suivre sur twitter Revoir un Programme TV Grille des Programmes TV Où Vendre Où Danser Où Dormir au Cameroun
La présence de quelques députés de l'opposition à l'Assemblée Nationale n'a rien apporté comme force impulsive de changement.



Depuis que le SDF y est avec ses députés et son groupe parlementaire, rien ne s'est passé.

Le Rdpc a toujours fait ce qu'il voulait faire, y compris maintenir l'inertie.

On a encore en mémoire l'incapacité des députés SDF à imposer le débat sur la crise anglophone à l'Assemblée Nationale.

Avoir des députés, sans pouvoirs, ressemble plus au Cameroun et sur la base des textes portant fonctionnement de l'Assemblée Nationale à meubler le décor ou à donner un statut social à certains individus.

Le député de l'opposition minoritaire à l'Assemblée au Cameroun, l'est pour lui et sa famille . Il n'apporte rien, mais alors rien au peuple.

La présence des députés de l'opposition dans les rangs de l'Assemblée ne peut servir le peuple que s'ils sont majoritaires.

Ils pourront voter les lois et les faire promulguer , même, si le président de la République ne le veut pas, par le Président de l'Assemblée Nationale qui sera forcément issu de leur rang.

Or , avec le code électoral actuel dont j'ai par ailleurs démontré dans un précédent post l'inconstitutionnalité c'est le pouvoir exécutif à travers les les fameuses commissions mixtes départementales et la Commission Nationale de recensement général des votes qui décident des résultats des votes sans possibilité de les contester devant une juridiction.

En d'autres mots , c'est le parti au pouvoir qui décidera d'attribuer le nombre de places qu'il veut à l'opposition.

Il y a donc lieu de se poser la question de savoir, si l'opposition doit accepter d'aller à cette élection sans que ce code électoral soit modifié avec la remise totale du processus électoral entre les mains d'Elecam et bien d'autres mesures.

L'opposition ne peut jamais gagner alors que ce sont les commissions mixtes composées de 70% de fonctionnaires qui décident des résultats.

Le but d'un parti de l'opposition n'est pas d'avoir simplement des députés, mais d'influencer ,en ayant, la possibilité d'apporter des réformes.

Prenons un exemple, si le MRC et le PCRN vont aux élections et ont jusqu'à 50 députés, à quoi serviraient ces députés au peuple qui veut des réformes voire l'alternance ? Rien du tout.

Conclusion, l'opposition ne devrait participer aux élections législatives que si et seulement si, les conditions de sa possible victoire sont réunies à savoir un code électoral qui crée UNE COMMISSION ÉLECTORALE VÉRITABLEMENT INDÉPENDANTE.

Je le redis Elecam n'a aucun pouvoir sur les résultats des élections. Or, les élections ont pour seule finalité les résultats.

Beaucoup de camerounais continuent à croire que c'est Elecam qui gère les élections au Cameroun.

Ce n'est pas Elecam, mais les commissions mixtes qui sont en réalité des structures administratives. Ce sont ces commissions qui gèrent les résultats.

À quoi ça sert d'avoir des députés qui vont faire de la figuration ?
À L'OPPOSITION DE SAVOIR MAINTENANT CE QU'IL Y A LIEU DE FAIRE.

 

Me Christian Ntimbane Bomo

Regardez

SUR LE MEME SUJET : Cameroun - Politique

DANS LA MEME RUBRIQUE : Opinion

Facebook

ENTREZ VOTRE COMMENTAIRE





Saisissez ce code CAPTCHA code dans la zone de texte ci-dessous

LES COMMENTAIRES

Les plus récents

Cameroun24 Sur Facebook

Lire aussi

  • Décès controversé de Me Souop: au moins 2 médecins dans le viseur du Ministre de la santé

    Selon les informations exclusives de #AGA, le ministre de la santé du Cameroun, Malachie Manaouda a adressé plusieurs demandes d'explications à ses collaborateurs en service au Centre des Urgences de Yaoundé (CURY)...

  • La version du gouvernement sur le meurtre d'un jeune par un militaire

    Pour le ministre camerounais en charge de la défense, le militaire qui a tiré n'a pas respecté les règles d'engagement.

  • Alerte : Executions extrajudiciaires !

    Un jeune homme abattu dans l’enceinte d’un hôpital par l’armée.

  • Cabral Libii dément avoir vendu ses suffrages au RDPC

    Le président du PCNR à travers sa porte parole, parle du chasse aux sorcières dans un communiqué parvenu à notre rédaction.

  • Convertisseur

    Meteo Yaoundé