Cameroun - Communication. Vision 4 dénonce une cabale contre elle orchestrée par des fonctionnaires véreux

cameroun24.net Mercredi le 10 Aout 2022 Société Imprimer Envoyer cet article à Nous suivre sur facebook Nous suivre sur twitter Revoir un Programme TV Grille des Programmes TV Où Vendre Où Danser Où Dormir au Cameroun
La chaine de télévision basée à Nsam, dans la capitale camerounaise, accuse des agents des impôts manipulés et téléguidés qui veulent ternir son image.

ADS



C'est un nouvel épisode dans l'affaire qui oppose la DGI au groupe l'Anecdote. Après la libération de Emeline Mvogo, le Chef du centre régional des impôts de la région du Centre, l'on apprend que la chaine de Télévision Vision 4, appartenant au milliardaire Jean Pierre Amougou Belinga, s'est vu injustement imputée des montants astronomiques d'impôts à payer :


Lire aussi : Emeline Mvogo, le Chef du centre régional des impôts de la région du Centre retrouve la liberté


«Le Président du Groupe l'Anecdote, Président du Conseil d'Administration de VISION 4 TELEVISION SA, informe l'opinion publique nationale et internationale, qu'à la suite d'une vérification générale de comptabilité, la société VISION 4 TELEVISION SA: a été sommée de payer la somme de FCFA 11 121 649 178 (onze milliards cent vingt et un millions six cent quarante-neuf mille cent soixante-dix-huit) d'impôts en principal et pénalités.

Suite à ce redressement fiscal d'un montant astronomique et inédit pour une chaîne de télévision, le Président du Conseil d'Administration, après avoir épuisé les voies de recours à la Direction Générale
des Impôts (DGI) a introduit une réclamation contentieuse auprès du Ministre des Finances, conformément à la législation fiscale en vigueur au Cameroun. Cette législation dispose que la recevabilité de cette réclamation est subordonnée au versement préalable de 15% du montant
contesté ; soit près de FCFA 1 700 000 000 (un milliard sept cent millions). Ce qui a été fait.

A cet effet, le Comité d'Appui à l'Instruction des Recours Préalables auprès du Ministre des Finances en matière de contentieux fiscal s'est saisi du dossier. Ce comité présidé par un Inspecteur Général,
comprend : le Chef de la Division des Affaires Juridiques, par ailleurs, Magistrat hors hiérarchie, un Inspecteur Principal des Impôts, Coordonnateur du Secrétariat Technique du Comité, les représentants de la DGI et les Inspecteurs vérificateurs ayant effectué le contrôle.

Ce Comité de recours a reconnu comme partiellement fondés les moyens de contestation soulevés par VISION 4 TELEVISION SA, et ce après un examen minutieux des pièces produites et une analyse contradictoire au fond en présence de toutes les parties prenantes au cours de sa session tenue le 01/08/2022.

En définitive, le Comité des recours a rétabli la réalité de In dette fiscale de VISION 4 TELEVISION SA à FCFA 1 890 167 823 (un milliard huit cent quatre-vingt-dix millions cent soixante-sept mille huit cent vingtirois), au lieu des FCFA 11 121 649 178 préalablement imputés,
soit une imposition abusive de FCFA 9 231 481 355 (neuf milliards deux cent trente et un millions quatre cent quatre-vingt et un mille trois cent cinquante-cinq).

Au regard de cette imposition abusive, invraisemblable, téléguidée, suspecte et manipulée, la Société VISION 4 TELEVISION SA se réserve le droit de déclencher, en temps opportun, une action judiciaire en dommages et intérêts pour le préjudice causé à son image.»
, lit-on dans le communiqué parvenu à la rédaction de cameroun24 le 8 Août dernier.

L'homme d'Affaire, Jean Pierre Amougou Belinga, PDG du groupe l'Anecdote, qui avait déjà saisi la justice dans le cadre cette affaire et envoyé des agents des impôts en prison, pourrait récidiver.

Ange NGO

ADS

 

ADS

ADS

Les plus récents

Rechercher un article

ADS