Crise anglophone. Celestin Djamen : « Si le Chef d'Etat m'appelle pour régler la guerre au NoSo, je pars...nos frères et sœurs meurent»

cameroun24.net Mercredi le 02 Septembre 2020 Pensée du Jour Imprimer Envoyer cet article à Nous suivre sur facebook Nous suivre sur twitter Revoir un Programme TV Grille des Programmes TV Où Vendre Où Danser Où Dormir au Cameroun
Le Secrétaire au Droits de L'Homme du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun, a fait cette déclaration ce matin chez nos confrères de Radio Balafon.

ADS


Le fossé semble se creuser de plus en plus entre ce militant du MRC et le directoire de son parti depuis le boycott des élections locales par le MRC.

En effet, Celestin Djamen, candidat à la mairie de Douala 5e, un des fief du MRC dans la ville de Douala, Région du Littoral du Cameroun, n'a jamais supporté le boycott de l'élection par son parti, lui qui se voyait déjà maire.

Aujourd'hui, il a clairement tendu une perche au président Biya, pour rejoindre l'équipe au pouvoir en vue d'apporter son expertise dans le règlement de la crise anglophone qui secoue le pays.

Les régions anglophones du Cameroun sont frappés par un violent conflit qui oppose l'armée régulière à des séparatistes qui réclament l'indépendance de leurs régions.

Le conflit a déjà fait plus de 12 000 morts et un million de réfugiés et déplacés internes selon des ONGs locales internationales.

Viviane GEMELE
 

Lire aussi : Dominique Audrey Oyengueleck demande pardon aux artistes
Lire aussi : Sur la pression de l'armée, les séparatistes imposent une ville morte à Kumbo
Lire aussi : Le journaliste Abdelaziz Mounde Njimbam recadre l'artiste Mani Bella

Facebook

ADS

Les plus récents

Cameroun24 Sur Facebook

Rechercher un article

ADS