Election Régionale. Alain FOGUE condamne l'appel d'un journal à Yaoundé appelant à casser les biens des bamilékés

cameroun24.net Vendredi le 18 Septembre 2020 Société Imprimer Envoyer cet article à Nous suivre sur facebook Nous suivre sur twitter Revoir un Programme TV Grille des Programmes TV Où Vendre Où Danser Où Dormir au Cameroun
Dans cette alerte du trésorier du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun, parvenu à la rédaction de cameroun24, Alain Fogue demande à ceux qui sont aux commandes du pouvoir de mettre fin à ce qui s'apparente à un appel au génocide.

ADS



ALERTE/ APPEL PUBLIC A ATTAQUER LES BIENS DES BAMILEKES COUPABLES D'ÊTRE DE LA MÊME  ETHNIE QUE LE PRÉSIDENT DU MRC MAURICE KAMTO


Monsieur Paul BIYA et son régime ne reculent décidément devant rien pour conserver le pouvoir. En effet, la Une du journal LE PATRIOTE HEDBO N°127 du 18 septembre 2020 ci dessus en est une parfaite illustration. Outre les intimidations diverses des services de sécurité et des autorités administratives et judiciaires caractérisées par des arrestations préventives arbitraires des militants et sympathisants du MRC à   quelques jours des manifestations pacifiques du 22 septembre 2020, le régime jette ses dernières forces dans la bataille. Il laisse publier des menaces explicites visant la communauté Bamileke dont est originaire le Président Maurice KAMTO.
Ceux qui sont aux commandes du pouvoir doivent mettre le bon ordre dans leurs rangs au risque d'être comptables de tout ce qui adviendrait. En effet, sur cette lancée haineuse assumée,  l'appel au génocide n'est plus  bien loin.
Le drame rwandais de 1994 a débuté avec de simples manchettes de journaux derrière lesquels se cachaient des dignitaires effrayés de perdre le pouvoir qu'ils pensaient tenir des dieux.
Nul ne pourra prétendre n'avoir pas vu le pouvoir camerounais sombré dans la stigmatisation tribale.


Alain FOGUE


Ampli:
SG ONU
UA
UE
États-Unis
France
Grande Bretagne
Chine
Russie
Canada
Suisse
Israël
CNDH
Organisations nationales et internationales en charge de la défense des droits de l'homme
Copie: Aux autorités camerounaises en charge de la sécurité et de la défense.
PM
MINJUSTICE
Média

Lire aussi : Recalé aux investitures du RDPC pour les régionales, Joseph Bibehe crache son venin sur Jean Nkuete

Facebook

ADS

Les plus récents

Cameroun24 Sur Facebook

Rechercher un article

ADS