Cameroun - Transports. SUD,Ebolowa : Quand les grumiers envahissent la piste

cameroun24.net Dimanche le 24 Février 2019 Société Imprimer Envoyer cet article à Nous suivre sur facebook Nous suivre sur twitter Revoir un Programme TV Grille des Programmes TV Où Vendre Où Danser Où Dormir au Cameroun
Cela aurait été le titre d’un film que non, c’est la manifestation réelle d’une situation que vivent les populations de l’axe routier Ebolowa- Akom 2 actuellement avec la fréquence des grumiers.

 En saison des pluies ce sont les grands bourbiers rendant impraticables la circulation. En saison sèche, c’est l’enfer avec la poussière au passage même d’une simple moto et les risques élevés d’accidents.


Mais la goutte d’eau qui fait déborder le vase c’est, cette unité forestière d’aménagement (Ufa) située au village Medjap 2 sur la route  Ebolowa et Akom 2. Les grumiers et les autres gros porteurs camions de sable font fureur sur la route au mépris de toute règle de circulation sans tenir compte des autres usagers de la route. Sur cet axe, est également située l’école normale d’enseignement technique (Eniet) et dont les apprenants à la quête de la connaissance vivent leur enfer sur terre. Car, le seul moyen de déplacement pour eux, c’est la moto où, il faut avoir au moins  03 personnes.

Avec pour conséquence, des croisements dangereux parfois se soldant par des accidents mortels. La situation semble ne pas encore être préoccupante pour l’autorité administrative malgré le ras-le-bol des populations. Combien de fois en plein midi on voit ces grumiers traverser la ville d’Ebolowa sous un silence presque complice des autorités. Pourtant dans le Dja et Lobo du côté de Sangmélima à l’entrée, l’autorité administrative de ce côté a pris une résolution ferme de ne voir traverser ce type d’engin qu’à partir de 22 heures. Ceci pour besoin de prévention d’accident de circulation.

Dans le département de la Mvila, aucune restriction n’a été notifiée et ces gros engins continuent à dicter la mort. Le dernier acte en date c’est bien sur la route d’Azem où un grumier tel qu’un éléphant occupant la route a surpris une moto obligeant celle-ci  à choisir  la broussaille pour éviter le pire. Gaëlle Nguema apprenante à l’Eniet n’a eu la vie sauve qu’au courage et la lucidité du conducteur de moto qui a vite fait de foncer avec son engin dans une impasse. Pour Nveng Ondo’o Jules, « c’est très dangereux de circuler sur cet axe avec la présence de gros porteurs. L’autorité administrative du coin en est déjà informée de la présence dangereuse de ces engins de la mort. Mais, nous pensons que c’est quand l’hécatombe arrivera c’est en ce moment où les précipitations débuterons. Depuis presque 06 mois aujourd’hui que les grumiers ont envahi cet axe routier c’est très grave ». Cette axe n’a aucune matérialisation observable sur la route, mêmes les écoles, les églises voire les marchés n’imposent pas au chauffeur la modération de la vitesse.

Pour Charles Roger Obam directeur de l’école publique de Medjap 2, « c’est très difficile pour les élèves de vivre cela. A chaque passage d’un gros porteur, c’est un nuage de poussière qui étouffe les élèves jusque dans les salles de classe. Avec cette situation, nous essayons juste de contenir les enfants dans les salles de classe même pendant les heures de récréation. Les enseignants essayent de former une ceinture de sécurité pour empêcher ainsi les enfants à s’y approcher de la route. Nous ne savons pas combien d’années cela durera encore, mais c’est beaucoup de risque à l’heure actuelle sur cet axe ». C’est un cri de cœur pour ces populations qui veulent voir l’autorité administrative prendre une mesure pour leur protection. Ailleurs, ce type d’engins a une heure précise pour circuler et les lieux de grande concentration de population bien matérialisés pour imposer un ralentissement et une modération de la vitesse. En attendant une mesure des responsables, il est question de continuer à croiser les doigts chaque jour pour les usagers de cette route que le pire n’arrive.
 

Jacques Pierre SEH

 

Regardez

SUR LE MEME SUJET : Cameroun - Transports

DANS LA MEME RUBRIQUE : Société

Facebook

ENTREZ VOTRE COMMENTAIRE





Saisissez ce code CAPTCHA code dans la zone de texte ci-dessous

LES COMMENTAIRES

CORONAVIRUS AU CAMEROUN
Confirmé : 13711
Décès 328
Guéri: 11114
Actif : 2269
Source MINSANTE
Mise à jour 01/07/2020 à 22:28:09

 

Les plus récents

Cameroun24 Sur Facebook

Convertisseur

Meteo Yaoundé