Depuis 2014, les communications mobiles du Cameroun vers l’international enregistrent une perte de 176,9 millions de minutes

Cameroun - Economie. Depuis 2014, les communications mobiles du Cameroun vers l’international enregistrent une perte de 176,9 millions de minutes

| Nous suivre sur facebook | Nous suivre sur twitter |

Dans le rapport baptisé « Observatoire annuel 2017 du marché des communications électroniques », l’Agence de régulation des télécoms note que les communications mobiles du Cameroun vers l’international se contractent très fortement de 30,95% en 2017. Soit une perte de 63 millions de minutes par rapport à 2016.



« Il s’agit de la troisième baisse annuelle consécutive soit une perte de 176,9 millions de minutes en moins depuis 2014. Cette situation tend à confirmer que les abonnés mobiles substituent de plus en plus les communications vers l’international (perçues comme les plus onéreuses) par les communications au travers d’applications OTT (over the top) », révèle l’ART. Le régulateur ajoute qu’il en est de même du trafic roaming qui recule de 27,67% par rapport à 2016 (perte de 3,7 millions de minutes depuis 2015) et ne représente plus que 0,92% des communications sortantes sur réseaux mobiles écrit IC.

De façon générale, le volume du trafic voix au départ des réseaux mobiles a connu une régression inédite de 3,89%, au cours de l’année 2017, pour s’établir à 15,26 milliards de minutes émises soit une perte nette de 617 634 522 minutes par rapport au volume de trafic dégagé en 2016. Ce recul, selon l’ART, fait suite à la poussée des services large bande mobile dont la pénétration généralisée dans les usages des consommateurs, depuis 2014, a provoqué la restructuration des politiques commerciales et la généralisation des offres illimitées et groupées.

S.A
 

Société

Lire aussi