Culture du Cameroun.

 

| Nous suivre sur facebook | Nous suivre sur twitter

 

Littérature

La littérature camerounaise est pour la plus grande part une littérature francophone marquée par des personnalités civiles dont Evelyne Sono-Epoh, Calixthe Beyala, Théodora Miano, Patrice Ndedi-Penda, Vincent Sosthène Fouda Essomba,Prince Dicka Akwa Nya Bona-Mbella, Valère Epee, Mongo Beti et aussi des personnalités politiques comme en témoignent les noms de Jacques Bonjawo, Gaston Kelman, Ebénézer Njoh-Mouellé et Ferdinand Oyono.

    * Mongo Beti (Alexandre Biyidi Awala) (30 juin 1932 - 7 octobre 2001 était un écrivain franco-camerounais. Romancier renommé, essayiste engagé, enseignant, libraire et éditeur, il faisait partie des plus grands écrivains africains. Il a écrit 21 livres.

    * Ferdinand Oyono, né le 14 septembre 1929, est un diplomate, homme politique et ministre camerounais en même temps qu'écrivain de langue française, auteur de trois romans publiés à la fin des années cinquante.

    * Ebénézer Njoh-Mouellé, diplomate, homme politique, ministre camerounais et grand homme de culture

Cinéma

Principaux réalisateurs camerounais et filmographie


    * Bassek Ba Kobhio (concepteur et animateur du festival Écrans noirs)
          o Sango Malo (1991)
          o Naissance d'une démocratie (1995)
          o Le grand blanc de Lambaréné (1994)
          o La reine blanche

    * Jean-Paul Ngassa
          o Aventure en France (1962)
          o Une nation est née (1970)

    * Jean-Pierre Bekolo
          o Quartier Mozart (1992)
          o Have you seen Franklin Roosevelt ? (1994)
          o Le Complot d'Aristote (???)

    * Thérèse Sita Bella
          o Tam-tam à Paris (1963)

    * Jean-Pierre Dikongue Pipa
          o Muna Moto (l'Enfant de l'autre) prix du Festival panafricain de Ouagadougou de 1975 et Grand prix Fespaco 1976
          o Histoires drôles, drôles de gens (1983)
          o Courte maladie (1987)
          o Badjiaga

    * Daniel Kamwa
          o Boubou cravate (1972)
          o Pousse Pousse (1975)
          o Chantal Rega (1977)
          o La ligne du cœur (1978)
          o Novotel (1979)
          o Adum (1979)
          o Danse automate danse (1980)
          o Messe à Melen (1980)
          o Notre fille (1980)
          o Cam-air dix ans d'essor (1981)
          o Nous les fous du volant (1982)
          o Les fleurs du terroir,(1983)
          o La petite fille trouvée (1987)
          o Totor (1994)
          o Le Cercle des Pouvoirs (1997)

    * Jean-Marie Téno
          o De Ouaga à Douala en passant par Paris (1987)
          o Afrique, je te plumerai (1992)
          o La Tête dans les nuages (1994)
          o Clando (1996)
          o Vacances au Pays
          o Chef! (1999)

    * Jules Takam
          o L'Attente (1972)
          o L'Appât du gain (1979)

    * Gérard Lebrun-Mbiele
          o L'Œil du Village (1990)


Société et culture du Cameroun

    * Langues du Cameroun
    * Littérature du Cameroun
    * Masques du Cameroun
    * Statues du Cameroun
    * Personnes du Cameroun
    * Musique du Cameroun
    * Nourriture du Cameroun
    * Recette du Cameroun
    * Religion du Cameroun
    * Journaux du Cameroun
    * Habillement du Cameroun
    * Cigares du Cameroun
    * Animal du Cameroun

 

Le Cameroun


 Histoire du Cameroun
 Politique du Cameroun
 Subdivisions administratives du Cameroun
 Géographie du Cameroun
 Économie du Cameroun
 Démographie du Cameroun
 Les religions
 Réfugiés au Cameroun
 La santé et le développement humain
 Éducation et formation académique
 Langues du Cameroun
 Culture du Cameroun.
 Médias au Cameroun
 Réseaux de communication
 Sports au Cameroun
 Tourisme au Cameroun.
 Corruption au Cameroun
 Fêtes et jours fériés
 Le Cameroun en chiffres
 Codes du Cameroun
 Formalités d’entrée au Cameroun
 Les Personnes du Cameroun