Crise anglophone. Voici les conditions des séparatistes anglophones pour un cessez le feu

cameroun24.net Vendredi le 03 Juillet 2020 Société Imprimer Envoyer cet article à Nous suivre sur facebook Nous suivre sur twitter Revoir un Programme TV Grille des Programmes TV Où Vendre Où Danser Où Dormir au Cameroun
Comme cameroun24 l'annonçait hier en exclusivité, Ayuk Tabe, le leader des ambazoniens a rencontré hier 02 juillet 2020 le chef des services de renseignements au Cameroun.

ADS


Ayuk Tabe
était accompagné lors de cette rencontre par ses lieutenants Tassang, Shufai et le modéré Bibixy.

Notre source n'a pas pu nous indiquer la composition de la  délégation du gouvernementale en dehors de Maxime Eko Eko qui pilote les renseignements.

Ayuk Tabé exige :
- Que le cessez le feu soit déclaré publiquement par le Président Biya
- Que les militaires se retirent des régions du Nord-Ouest et Sud-Ouest
- Que tous les prisonniers ambazoniens soient amnistiés et libérés

Une fois ces préconditions remplies, ils s'engagent à un dialogue de paix franc, en territoire neutre de préférence à l'extérieur du pays.

Le gouvernement n'a pas communiqué sur cette rencontre demandée par les Etats-Unis, qui reste une lueur d'espoir pour un retour à la paix au Cameroun.

Les régions anglophones du Cameroun sont frappés par un violent conflit qui oppose l'armée régulière à des séparatistes qui réclament l'indépendance de leurs régions.

Le conflit a déjà fait plus de 12 000 morts et un million de réfugiés et déplacés internes selon des ONGs locales internationales.

Ange NGO

Lire aussi : Maurice KAMTO condamne un odieux assassinat d’une jeune femme à Muyuka
Lire aussi : Un cadre de la CDC kidnappé et son fils tué dans la Moungo
Lire aussi : L'Honorable Jean Michel NINTCHEU condamne avec la dernière énergie le meurtre d'une jeune fille à Muyuka

 

Facebook

ADS

Les plus récents

Cameroun24 Sur Facebook

Rechercher un article

ADS