Cameroun - Energie. Découverte à Total-Dibamba du carburant mélangé à de l’eau

cameroun24.net Jeudi le 12 Septembre 2019 Société Imprimer Envoyer cet article à Nous suivre sur facebook Nous suivre sur twitter Revoir un Programme TV Grille des Programmes TV Où Vendre Où Danser Où Dormir au Cameroun
Le constat a été fait par le ministre de l’Eau et de l’Energie le 7 septembre à la station Total de la Dibamba, alors qu’il bouclait une visite de travail dans la région du Littoral lit-on dans les colonnes du quotidien Mutations.

ADS

Rien ne présageait un tel scénario à la fin de la visite de Gaston Eloundou Essomba, ministre de l’Eau et de l’Energie (Minee). Celui  de la découverte du carburant frelaté dans la station-service Total installée à la Dibamba, à la sortie Est de la ville de Douala. A l’annonce de cette nouvelle qui s’est répandue comme une traînée de poudre, beaucoup n’y croient pas au début. Seulement, l’information va être confirmée. Dans un communiqué de la cellule de communication du Minee, l’on va en apprendre un peu plus sur ce qui s’est passé samedi 7 septembre, alors que le Minee et sa suite prenaient le chemin du retour sur Yaoundé, après trois jours de travail dans la région du Littoral. « Le ministre (…) est tombé sur un carburant de mauvaise qualité dans une station-service de Total Dibamba, alors qu’il s’apprêtait à carburer. Après une inspection pour déterminer l’origine de cette pollution, les tests ont prouvé qu’il s’agissait d’un mélange avec de l’eau… », lit-on. A préciser que c’est du gasoil dont il est question. Le communiqué du directeur général de Total Cameroun Adrien Béchonnet va convaincre les plus sceptiques.

« Ce matin (7 septembre, ndlr), aux environs de 8h, le ministre de l’Eau et de l’Energie du Cameroun et sa délégation en partance pour Yaoundé (…) se sont arrêtés en station-service (Total Dibamba) pour s’approvisionner en carburant. Certains de leurs véhicules n’ont pas pu redémarrer. Le ministre m’a aussitôt appelé pour m’en informer. Nous avons tous les deux immédiatement instruit un contrôle qualité qui a révélé la présence d’eau dans trois compartiments de gasoil », peut-on lire.

A la suite du constat, le Minee a ordonné la mise sous scellés des pompes et des réserves de gasoil dans ladite station uniquement. « Les autres produits qui ont été testés étaient ok. Seul le gasoil était frelaté et donc les produits gasoil ne sont pas servis dans cette station. En revanche, les autres produits si. Ce n’est pas toute la station qui a été scellée comme le disent certains », précise la responsable de la communication au Minee que nous avons pu joindre au téléphone. Avant d’ajouter, « on ne scelle que les produits frelatés. C’est ce que les textes prévoient ».

De source proche des sociétés de contrôle de qualité, l’hypothèse la plus probable pour expliquer cette situation serait celle des cuves infiltrées par de l’eau. « Dibamba étant une zone marécageuse, les cuves de cette station ne sont pas à l’abri des infiltrations d’eau », explique notre source. En rappel, le Minee a passé trois jours dans la région du Littoral où il a visité, entre autres, la station de traitement d’eau de Yato, les postes d’interconnexion électrique de Bekoko et Logbaba, ainsi que le site de la Société camerounaise des dépôts pétroliers.

 

Marthe Ndiang

Lire aussi : La Direction Générale des Impôts réclame 60 milliards à ENEO
Lire aussi : L’entrée de Chevron en Guinée équatoriale et au Cameroun pourrait être un tournant pour l’industrie gazière d’Afrique centrale
Lire aussi : Le russe Gazprom a aidé le Cameroun à exporter près 158 000 tonnes GNL

 

Facebook

ADS

Les plus récents

Cameroun24 Sur Facebook

Rechercher un article

ADS