Elecam. L'honorable Cabral Libii : «Le pouvoir peut pas écrire un code électoral qui va engendrer sa défaite»

cameroun24.net Mercredi le 24 Février 2021 Société Imprimer Envoyer cet article à Nous suivre sur facebook Nous suivre sur twitter Revoir un Programme TV Grille des Programmes TV Où Vendre Où Danser Où Dormir au Cameroun
Le président nationale du PCRN interpelle ceux qui s'agitent autour de la rumeur sur une révision du code électorale qui engendrerait une défaite du pouvoir aux élections.

ADS


Pour l'honorable Cabral Libii, il faut mettre fin à la Paresse Citoyenne. Inciter le peuple à s'inscrire massivement sur les listes électorales, aller voter et surveiller son vote. L'intégralité de la sortie du député PCRN :

«La rumeur d'une nouvelle révision du code électorale ne cesse de enfler. Il y en a même qui se mettent légitimement à rêver que le pouvoir va écrire le code qui va engendrer sa défaite électorale.

 Si révision il y a, le PCRN s'y impliquera à fond et il y aura forcément de nouvelles améliorations. Mais celles-ci ne seront jamais la panacée.

Cette autre rumeur déclenche donc une nouvelle opération soporifique qui vise à faire oublier tous ces pays d'Afrique où  des votes électroniques à bulletin unique à 2 tours, ont pourtant été suivis de victoires frauduleuses, contestées et ensanglantées.

Les USA viennent pourtant de démontrer à quel point le vote massif peut faire échec à un président sortant dans une élection à un tour. Inutile de revenir sur tous les débats qui ont ponctué la surveillance du vote là-bas dans la "1ère" démocratie du monde.

La véritable clé est donc l'inscription massive sur les listes électorales et la surveillance étroite du vote par un peuple debout et non observateur, commentateur, déserteur  et intelligemment défaitiste.

Cette interpellation vaut lancement de la Campagne Nationale de Lutte contre la Paresse Citoyenne.», écrit Cabral Libii.


La semaine dernière le directeur de Elections Cameroon a demandé à ses démembrements régionaux de lui remonter les possible amendements à apporter à la loi électorale.

Cependant, il faut préciser que lui même n'a aucun pouvoir pour changer cette loi qui doit passer par le parlement où le RDPC et majoritaire; Puis promulgué par le Président de la République, Président du RDPC, le parti au pouvoir.

Ange NGO

Lire aussi : Modification du code électorale: Le jeu trouble du Cameroon People Party
Lire aussi : Modification du code électorale: L'adresse de Mme Tomaino Ndam Njoya à la presse
Lire aussi : Le SDF Littoral dénonce la participation de Joshua Osih à initiative de l'opposition sur la modification du code électoral

Facebook

ADS

Les plus récents

Cameroun24 Sur Facebook

Rechercher un article

ADS